Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Hyundai Sonata 2,0 L CRDI : la grande méconnue

La cinquième génération de la Sonata, apparue en 2005 et disposant d’un moteur diesel depuis 2006, peine à trouver sa clientèle. Un constat injuste pour cette berline qui malgré sa ligne peu révolutionnaire dispose de bien des qualités. Confortable, richement équipée, bien motorisée, la Sonata s’affiche en plus à des tarifs plutôt alléchants. Essai d’une voiture qui gagne à être connue.



Extérieurement, il faut bien avouer que cette Sonata ne provoque pas d’émotion particulière. Le dessin est sobre et passe partout. Ses optiques lui confèrent un regard déterminé et le Z que forme la séparation entre les ailes et les pare-chocs, à l’avant et à l’arrière, rehausse le tout. Ses jantes 16 pouces lui donnent en plus du dynamisme. Même si la Sonata ne brille pas par son originalité, il faut lui reconnaître une certaine classe. N’est-ce pas ce qu’on attend d’une berline familiale après tout ?

Avec 4,80 m de long et plus de 1,80 m de large, elle se situe dans la moyenne haute de la catégorie et pourrait rivaliser avec celle au-dessus. Ses concurrentes que sont les Renault Laguna et Peugeot 407 sont plus courtes de plus de 10 cm. D’ailleurs, ses dimensions et son design très proche de celui de sa grande sœur l’Azera peuvent semer la confusion chez les non initiés.

De gros progrès

Les côtes généreuses de la Sonata profitent à l’habitacle. L’espace pour les passagers notamment à l’arrière est idéal, les grands n’auront aucun mal à caser leurs jambes et ne toucheront pas le pavillon de la tête. À l’avant, même impression, et grâce aux réglages électriques des sièges on trouve tout de suite une position confortable. Le confort est d’ailleurs une donnée essentielle de cette berline. L’assise des sièges est excellente et ils se montrent assez fermes pour un bon maintient. C’est ici que l’on commence à se rendre compte des progrès réalisés par les productions coréennes.

La finition a elle aussi fait un bon en avant, si bien qu’elle se place au niveau des voitures françaises. Malgré quelques plastiques durs (commandes, aérateurs), la qualité perçue est satisfaisante, à l’image du plastique moussé de la planche de bord. S’il ne règne pas à l’intérieur une franche gaîté, les commandes sont en revanche idéalement placées et leur utilisation est intuitive. L’ergonomie fait donc désormais partie du cahier des charges de Hyundai. Encore un bon point.



Notre modèle d’essai, Pack Luxe, reçoit une dotation de série assez riche avec une sellerie cuir de qualité, une climatisation automatique, un autoradio CD avec commandes au volant, des sièges électriques, un toit ouvrant électrique, des radars de recul et un régulateur de vitesse. La seule option est un GPS à écran tactile facturé 2 300 €. Côté sécurité, on retrouve les classiques airbags frontaux, latéraux et rideaux, l’ESP, l’ABS et une aide au freinage d’urgence.

À noter que la Sonata bénéficie d’une excellente insonorisation qui permet d’avaler les kilomètres en toute sérénité. Partir en vacances n’est pas non plus un souci pour elle, son coffre de 462 L (banquette non rabattue), dans la moyenne haute de la catégorie, accueillera les affaires de toute la famille.

Sur la route

Motorisée par un quatre cylindres diesel à filtre à particules, la Sonata est alerte. Les 140 ch de son 2,0 litres common rail n’en font pas une sportive, sa vocation est ailleurs, mais les accélérations sont franches. Bien aidée par une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports (automatique à 4 rapports en option) bien étagée mais à la commande accrocheuse, et par ses 305 Nm de couple, elle affiche des reprises satisfaisantes. Des qualités moteur plus que suffisantes aujourd’hui, surtout pour nos routes truffées « d’appareils photos », et d’autant que le gros des ventes du segment s’effectue sur des motorisations similaires.

Du côté des prestations dynamiques, la Sonata offre un comportement plutôt neutre et la tenue de route est saine. La direction est agréable, les mouvements de caisse sont maîtrisés et l’amortissement joue la carte du confort. Une constante décidément chez cette berline ! Le freinage est lui à la hauteur malgré les 1 627 kg de la voiture.

Reste à souligner les très bonnes performances des… de notre modèle d’essai. Une monte pneumatique peu en rapport avec le caractère de l’auto.

Au final, la Hyundai Sonata s’avère être une berline sûre, confortable et offrant des prestations routières qui devraient séduire la majorité des conducteurs. Elle se positionne comme la compagne idéale des familles.

Le petit plus, non négligeable, son prix ! Affichée à 25 450 € en Pack Confort et à 27 550 € en Pack Luxe, à motorisations et équipements égaux, elle est 2 000 € moins chère qu’une Ford Mondeo, 4 000 € moins chère qu’une Mazda 6 et 7 000 € moins chère qu’une Renault Laguna. Pour un tarif inférieur, elle offre les prestations de la catégorie supérieure.

Post navigation

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 − cinq =