Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

21 octobre 2015 – Retour vers le passé avec la DeLorean

Le 21/10/2015 était très attendu par tous les fans de la trilogie Retour vers le futur. C’est en effet à cette date que le Doc et Marty McFly font irruption dans le futur à bord d’une DeLorean transformée à machine à voyager dans le temps. L’occasion pour nous de revenir sur l’histoire tumultueuse de cette voiture.

dmc2

Le style de la DMC-12 fait l’unanimité. Sa qualité de fabrication et ses performances déçoivent en revanche.

 

Devenue aussi célèbre que l’Aston Martin DB5 de Goldfinger ou la Shelby GT500 Eleanor de 60 Secondes Chrono, la DeLorean est un objet de culte depuis la sortie du premier volet de la saga de Robert Zemeckis en 1985.

Ce qui est étonnant c’est qu’à cette époque la production de la DMC-12 est stoppée depuis deux ans. Il n’est donc jamais trop tard pour séduire, en effet l’auto a été un échec commercial avec seulement 9200 unités vendues de 1981 à 1983 alors qu’il était prévu d’en écouler 12 000 exemplaires par an.

 

L’Alpine A310 comme modèle

La DMC-12, c’est l’idée de John DeLorean, un américain et ancien dirigeant de General Motors qui souhaite fabriquer sa propre voiture. Et dans son projet, rien n’est trop beau puisqu’il confie l’étude du châssis à Lotus et le design à Giugiaro. Cependant les fonds lui manquent et il fait alors appel à la générosité de quelques stars du show-biz ainsi qu’aux subventions de la Grande-Bretagne qui veut créer de l’emploi. C’est ainsi que la fabrication des premiers prototypes débute en 1978 dans l’usine de Dunmurry près de Belfast en Irlande du Nord.

dmc3

La légende dit que John DeLorean aurait démonté une Alpine A310 pour en percer tous les secrets et les appliquer à son coupé

 

La voiture est audacieuse à plus d’un titre comme en témoignent sa carrosserie composée de panneaux d’acier inoxydable brut et ses portes à ouverture papillon. Techniquement, ce coupé de 4,27 m de long s’inspire de l’une de ses contemporaines, l’Alpine A310.

Tout comme la sportive tricolore, la DMC-12 repose sur un châssis poutre sur lequel sont fixés une coque en fibres et un V6 en porte-à-faux arrière. Son V6 est d’ailleurs le même que dans l’A310 (cylindrée portée à 2,8 L), le fameux PRV (Peugeot/Renault/Volvo) qui équipe aussi à cette époque la Renault 30 ou la Peugeot 604.

 

Un échec commercial et industriel

dmc4

Des kits existent pour transformer « visuellement » sa DeLorean en Time Machine. Le convecteur temporel, alimenté par des déchets ménagers, n’est lui pas encore disponible.

 
Contrairement à sa « cousine » Alpine qui développe 150 ch pour à peine 1 tonne, la DeLorean revendique seulement 130 ch pour plus de 1200 kg. Elle affiche donc des performances médiocres (moins de 200 km/h en vitesse de pointe) et ses défauts sont nombreux : une finition bâclée, des soucis d’étanchéité, et surtout des coûts de fabrication tels que l’entreprise est en faillite dès 1982. La production, elle, se poursuivra encore un an.

Alors trois décennies après avoir crevé l’écran, que reste-t-il de la DeLorean ? Le fondateur de la marque a disparu en 2005, mais la ferveur est toujours importante autour de cette voiture dont environ 6500 unités seraient encore sur les routes.
Une société texane, rebaptisée DeLorean Motor Company, a même acheté le stock de pièces et l’outillage pour permettre aux propriétaires de continuer à rouler et à entretenir leurs voitures. Enfin, si vous comptez vous offrir un modèle, sa cote avoisine aujourd’hui les 30 000 €.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *