Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Aston Martin Vanquish Volante – Quand les rêves s’envolent

Si nous critiquons régulièrement Aston Martin pour son manque d’innovation technique et pour son conservatisme stylistique, nous sommes pourtant à chaque fois surpris par la beauté de ses réalisations. Dernière en date, la version cabriolet Volante de la Vanquish.

Avant de nous lancer dans la description de la nouvelle Aston Martin Vanquish Volante, un peu d’explication de texte s’impose. La Vanquish première du nom, dont la carrière débute en 2002 pour se finir en 2005, a été remplacée en 2007 par la DBS. L’an dernier, la DBS laissait la place à la nouvelle Vanquish (deuxième génération) inspirée de la supercar One-77. Enfin, avec la version Volante de sa Vanquish (première Vanquish découvrable), Aston remplace la DBS Volante. Tout le monde suit ?

Développée en même temps que le coupé afin d’économiser temps et argent, la Vanquish Volante se veut le plus proche possible techniquement de la Vanquish fermée. Ainsi, les deux autos reposent sur une structure aluminium recouverte de panneaux de carrosseries en fibres de carbone. La baie de pare-brise est identique,  le coffre de 279 L ne souffre aucunement de l’ablation du toit et le fameux V12 6.0 L développe toujours 573 ch et 620 Nm de couple. Associé à une boîte automatique ZF Touchtronic, il permet à la Vanquish Volante de signer des temps identiques au coupé : 4’’1 au 0 à 100 km/h et 295 km/h en pointe. Notons tout de même que le système de capote triple épaisseur, dépliable en 14 secondes, devrait quand même avoir une incidence sur le poids total de l’auto. Nous estimons cet embonpoint à une centaine de kilos.
Côté ligne on retrouve les courbes généreuses de la Vanquish de deuxième génération et cette face avant si caractéristique avec son énorme lame en carbone. La partie arrière avec son discret aileron, elle, évoque indéniablement la One-77 et n’est perturbée que par un double bossage au niveau des places arrière. Difficile donc de faire plus désirable que cette Vanquish Volante, surtout dans cette livrée bleue assortie au cuir de l’habitacle. Les émotions délivrées par une Aston Martin sont déjà uniques, mais la possibilité de profiter des vocalises du V12 anglais à ciel ouvert et dans un tel écrin laisse franchement rêveur. Le rêve a bien entendu un prix : environ 300 000 €.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *