Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Audi Q5 II – Mondial 2016 : Tu l’aimes mon Q ?

On appréciait déjà le premier Q5, aucune raison donc de ne pas aimer le nouveau tant il semble proche physiquement de son prédécesseur. Et pourtant, comme toujours avec Audi tout change d’une génération à l’autre sans que ce soit forcément visible. La clé certainement pour disposer d’une gamme qui ne vieillit pas !

Le Q7 a beau avoir été lancé avant le Q5, c’est bien ce dernier qui est la star de la gamme « Q » avec des ventes qui n’ont jamais faibli, même en fin de carrière, et qui en font l’un des best-sellers du segment.

 

Pour se remettre à niveau, face notamment au récent Mercedes GLC, le Q5 s’offre un lifting intégral avec, comme sur les dernières nouveautés de la marque, des lignes plus tendues, des arrêtes plus marquées pour un résultat final qui gagne en caractère. Nouvelle calandre single frame, nouvelle signature lumineuse malgré des phares qui conservent leurs formes, le Q5 rajeunit nettement sans pour autant filer un coup de vieux à l’ancien. Chapeau !

L’habitacle, lui reprend les codes stylistiques et l’agencement du dernier Q7 mais aussi avec une petite touche d’A5. Rien de vraiment original mais la finition est une fois de plus exemplaire et côté technologies embarquées le Q5 II fait le plein.

Instrumentation digitale Virtual Cockpit, affichage tête haute, dispositif anti-collision, système de conduite semi-autonome, éclairage Matrix-Led…tout est repris du Q7. Petite nouveauté tout de même, un GPS capable de mémoriser les trajets quotidiens pour ensuite proposer des solutions d’optimisation de la conduite mais aussi de navigation.

Monsieur Plus

Quand les constructeurs présentent un nouveau modèle, il ne se privent pas pour insister sur les progrès du petit dernier : plus léger, plus performant, plus économe…plus…plus ! Le Q5 ne fait pas exception, car il est tout cela, notamment sur la balance avec jusqu’à -90 kg selon les modèles grâce à une nouvelle plate-forme (MLB) partagée avec les A4 et A5.

Mieux encore, il se veut plus confortable (introduction d’une suspension adaptative pneumatique) et plus efficace avec la nouvelle transmission intégrale Quattro Ultra qui ne fait appel au train arrière qu’en cas de nécessité. Il n’y a guère que sur ses dimensions et capacités que le Q5 ne progresse pas vraiment : seulement 3 cm de plus en longueur (4,66 m) et un coffre 10 L plus généreux (550 L).

 

Assemblé dans une nouvelle usine au Mexique, le Q5 II sera commercialisé début 2017 avec au lancement 5 motorisations : 3 diesel TDI 2.0 L de 150, 163 et 190 ch, un V6 TDI 3.0 L développant 286 ch et enfin un 2.0 TFSI essence produisant 252 ch. Le client aura le choix entre trois types de boîte selon les versions (manuelle 6, Stronic 7 ou Tiptronic 8). Le prix d’appel est fixé à 45 100 € en Allemagne.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *