Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Audi TT 3 & TT Quattro Sport Concept- Nos images au Salon de Genève

Aux côtés des nouvelles S3 Cabriolet et S1, la vraie nouveauté Audi de l'événement suisse reste la troisième génération du TT. Le coupé compact d'Ingolstadt a beau conserver sa silhouette légendaire il évolue en profondeur et gagne notamment en muscles.

 

 

Tout comme pour la dernière A3, les mauvaises langues diront que le nouveau TT ressemble trop à l'ancien. Certes la découpe du pavillon, le dessin des ailes et la forme de la poupe n'ont que très peu évolué depuis la première mouture en 1998 mais on sent aujourd'hui que le TT est arrivé à maturité. Sa nouvelle face avant plus nerveuse lui offre davantage de stature. On notera au passage qu'il opte pour l'éclairage MatrixLED de l'A8 restylée.

 

Malgré ses airs de petite GT, le TT 3 a su resté compact avec toujours 4,18 m en longueur. C'est un des ses atouts pour une utilisation quotidienne, mais un défaut quand il s'agit de parler habitabilité et volume de coffre, ces deux éléments ne progressant pas d'une génération à l'autre.

 

 

Finalement, là où le TT se renouvelle le plus c'est sur ce qui ne se voit pas au premier coup d'oeil. Il faudra pénétrer à bord pour remarquer cette nouvelle planche de bord où le minimalisme est poussé à l'extrême. Les boutons indispensables ont migré sur le volant tandis que les commandes de climatisation sont directement intégrés aux aérateurs.

Le seul affichage disponible est celui placé derrière le volant et prend la forme d'un écran TFT 12,3 pouces. Baptisé Virtual Cockpit, cette nouvelle interface personnalisable regroupe toutes les informations sur le véhicule mais aussi les fonctions de confort et multimédias. Nous vous diront prochainement lors d'un essai si cette instrumentation 100% digitale facilite la vie du conducteur, en tout cas sur le plan visuel c'est un sans faute.

 

 

Plus en profondeur, le TT 3 conserve une des spécificités qui a fait sa réputation, sa construction en aluminim (structure et carrosserie). Cependant, il répose désormais sur la plate-forme MQB du groupe pour un gain de poids de 50 kg en moyenne.


Et histoire de rester dans la course face à une Porsche Cayman au top de son forme et certaines compactes démoniaques, le TT muscle son jeu avec des puissances en hausse. L'offre de lancement s'articule autour d'un bloc diesel 2.0 TDI 184 ch hérité de la VW Golf GTD et d'un essence 2.0 TFSI 230 ch piqué cette fois à la Golf GTI Performance.
Ce 2.0 TFSI, on le retrouve aussi sur la version S du TT présentée en même temps que les variantes plus classiques. Reconnaissable notamment à ses quatre sorties d'échappement, le nouveau TT-S passe de 272 ch à 310 ch pour un 0 à 100 km/h expédié en 4''7, soit presque aussi bien qu'une RS5 V8 de 450 ch.

Le TT-S est livré d'office avec la transmission intégrale quattro, cette dernière étant en option sur la version 230 ch. Dans tous les cas, le choix est laissé entre boîte manuelle et Stronic double embrayage.

 

Enfin dernière surprise du TT 3 à Genève, un show-car baptisé TT Quattro Sport (en blanc) qui pourrait préfigurer le futur TT RS. Outre un look plus agressif et des équipements racing comme un arceau et des harnais, il a surtout pour vocation d'annoncer une future évolution du 2.0 TFSI. Porté à 420 ch, il établit un nouveau record de puissance par rapport à la cylindrée (120 ch/L) et reprend donc la main face au 2.0 L turbo 360 ch des Mercedes Classe A/CLA/GLA 45 AMG. On devrait le retrouver d'ici quelques mois dans la gamme aux anneaux. 

 

 

Nous ne manquerons pas de vous présenter en détails le nouveau TT  lors d'une visite sur les terres d'Audi à Ingolstadt fin mars.  


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *