Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

BMW M5 Touring : famille à grande vitesse

Alors que Dodge présente à Détroit la Magnum SRT8, BMW dévoile à son tour son break de compétition, la M5 Touring équipée d’un V10 de 507 ch.

Voilà qui ravira les familles pressées : « alliance unique entre les qualités routières d’une voiture de sport hautes performances et la polyvalence et l’habitabilité d’une BMW Série 5 Touring », c’est ainsi que la marque bavaroise présente la nouvelle M5 Touring. BMW se devait d’apporter sa réponse aux Audi S6 Avant et autres Mercedes E63 AMG break.


507 ch, 8 000 tr/min.

Commençons par la principale caractéristique de la M5 Touring, à savoir son moteur, le V10 5.0l de 507 chevaux de la M5. Ce bloc revendique 520 Nm de couple que devra assumer une boîte séquentielle SMG Drivelogic à 7 rapports.

Entre le moteur et la boîte évoluée, les performances ne pouvaient qu’être ahurissantes : le 0 à 100 km/h est abattu en 4,8 s, et la vitesse de pointe est de 250 km/h. Le châssis de la M5 Touring a été revu en conséquence et le pont arrière s’équipe d’un différentiel à blocage variable. Le tout pour une consommation mixte annoncée à 10,6l/100.

Atouts de circonstance

Malgré la tradition de sobriété en vigueur chez les constructeurs allemands, il fallait bien se faire distinguer la M5 Touring de la série 5 « classique » : outre le sigle M apposé sur le hayon, les bas de caisse se font plus larges et sont implantés plus bas, les lèvres apposées sur la jupe avant permettent de réduire la portance et ainsi d’augmenter la stabilité de l’automobile à vitesse élevée. Gentiment agressive, surtout avec ses jantes de 19 pouces largement ajourées et sa ligne de toit tombante, la M5 Touring demeure élégante.

La jupe arrière se différencie par l’adoption d’un diffuseur, et les 4 imposantes sorties d’échappement n’auront échappé à personne. La M5 Touring bénéficie également de teintes de carrosserie exclusives. A l’intérieur, le conducteur et le passager apprécieront les sièges baquets lors des virées « tourmentées », et ne se lasseront pas de franchir les seuils de porte siglés.


Equipements de haute technologie.

Au chapitre des équipements, BMW a sorti le grand jeu en équipent la M5 Touring des gadgets dernier cri. Affichage tête haute HUD, système de commande iDrive, système de sécurité et d’information ASE (Advanced Safety Electronics) qui commande six airbags, limiteurs de tension de la ceinture de sécurité à tous les sièges et prétentionneurs pyrotechniques les appuis-tête actifs aux sièges avant.

Toujours pratique.

Les performances de la M5 Touring sont tout à son honneur, mais l’auto reste un break, et donc doit pouvoir apporter certains aspects pratiques. Contrat respecté : le volume de chargement de la M5 Touring peut varier entre 500 et 1650 litres, et le hayon dispose d’une lunette arrière indépendante. Sachez par ailleurs qu’en option, vous pourrez disposer d’une ouverture automatique dudit hayon.

Beaucoup d’atouts pour ce break : présentation soignée, équipement hautement technologique, performances impressionnantes… Il faut au moins ça pour justifier les 95 000 euros que vous demandera le concessionnaire BMW si vous souhaitez l’acquérir à partir du mois de mai prochain.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *