Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

BMW : petit lifting pour les Série 3 coupé et cabriolet

Face aux deux championnes que sont les Mercedes Classe C et Audi A4, Série 3. Toute la gamme reçoit des motorisations remaniées tandis que les coupé et cabriolet s’offrent quelques retouches esthétiques histoire de rester dans le coup.

Démarrons tout de suite par la partie visible de l’iceberg avec la légère chirurgie esthétique que subit le millésime 2010 des Série 3 coupé et cabriolet. On notera tout d’abord des porte-à-faux allongés de 29 mm à l’avant et de 3 mm à l’arrière qui selon la marque renforcent le dynamisme de la silhouette. Ensuite, on remarquera le nouveau design des feux avant, les naseaux légèrement agrandis, les nouvelles prises d’air du spoiler et la parure rouge intégral des feux arrière. Des modifications infimes qui demanderont un oeil expert pour distinguer le modèle actuel de la version 2010. Au chapitre des retouches à dose homéopathique on retrouve aussi un nouveau volant multifonctions, de nouvelles ambiances intérieures, de nouvelles teintes de carrosserie et de nouvelles jantes ainsi que la dernière génération du système multimédia BMW ConnectedDrive.

Au final, les véritables changements pour ce début d’année concernent d’avantage les moteurs dans un but bien précis : abaisser encore et encore les consommations et les émissions. D’ailleurs, l’ensemble des moteurs de la gamme Série 3 répond aux normes Euro5, voire Euro6 pour la nouvelle 320d. En effet, son 4 cylindres 2,0 L de 163 ch dispose des dernières avancées du programme EfficientDynamics et du système de traitement des NOx BluePerformance ce qui lui permet d’annoncer seulement 4,1 L/100 km et 109 g/km.

Tous les autres moteurs, essences ou diesel, profitent d’un allègement général et adoptent les dernières évolutions en matière de suralimentation et d’injection directe. C’est pourquoi les versions 320d et 325d gagnent en puissance et en couple, 184 ch et 380 Nm pour la première, 204 ch et 430 nm pour la seconde, tout en abaissant leurs consommations et leurs rejets de CO2, 4,7 L/100 km et 125 g/km pour la première, 5,7 L/100 km et 151 g/km pour la seconde. On notera aussi que grâce aux dernières générations d’injection directe et de distribution Valvetronic, le 6 cylindres biturbo de la version de pointe essence 335i voit son bilan énergétique baisser (8,8 L/100 km – 196 g/km) sans pour autant perdre de son caractère : 306 ch – 400 Nm de couple. Toutes ces modifications concernent les carrosseries coupé et cabriolet mais également les version berline et break Touring.

Enfin pour 2010, BMW annonce l’arrivée d’une nouvelle entrée de gamme essence sur les coupé et cabriolet nommé 318i, 4 cylindres 2,0 L de 143 ch (6,3 L/100 km – 146 g/km), d’une nouvelle entrée de gamme diesel sur le break répondant au nom de 316d, 4 cylindres 2,0 L 115 ch (4,5 L/100 km – 116 g/km), et d’éditions spéciales sur l’ensemble de la gamme (Sport, Lifestyle, Exclusive) concentrées sur l’esthétique.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *