Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

BMW Série 2 Active Tourer – Salon de Genève 2014

Un monospace traction à moteur 3 cylindres. Voilà un véhicule bien singulier, pas franchement excitant sur le papier et que l'on n'image pas une seule seconde dans la gamme BMW. Pourtant, et attention cela risque d'être dur à entendre, BMW présente la Série 2 Active Tourer : son premier monospace et son premier modèle traction.

 

 

On prie souvent pour qu'un concept débouche rapidement sur une modèle de série. Pas sûr que les inconditionnels de BMW aient souhaité voir un monospace grossir les rangs de leur marque fétiche en découvrant l'Active Tourer au Mondial de Paris 2012.

 

Au Salon de Genève 2014, BMW présentera bien le premier monospace compact de son histoire, la Serie 2 Active Tourer.  Bien entendu nous parlons de monospace car l'auto opte pour une carrosserie monovolume, mais nous sommes quand même loin de l’esprit Renault Scénic ou Citroën Picasso. Déjà l'appellation Série 2 est étonnante puisqu'elle a récemment été inaugurée par le coupé dérivé de la Série 1, et le terme Tourer évoque l'univers des breaks.
 

Étant la concurrente directe de la Mercedes Classe B, la Serie 2 Tourer mise donc davantage sur son positionnement premium que sur sa vocation familiale. Son gabarit – 4,34 m en longueur pour 1,55 m en hauteur – ne lui permet pas de toute façon de viser le titre de référence. Pour info, le dernier C4 Picasso est plus long de 9 cm et plus haut de 6 cm.

Le monospace BMW n'est pas non plus le champion du volume de coffre – 468 L au minimum contre 537 L pour le C4 Picasso – et sa modularité est tout juste satisfaisante pour ce type de véhicule. Certes la banquette coulisse sur 13 cm mais les assises arrière ne sont pas indépendantes et se rabattent de façon classique.

 

 

Passons rapidement sur le design de cette Serie 2 Tourer, tous les goûts sont dans la nature, mais l'ensemble est cohérent et plutôt bien équilibré. Alors que la poupe haute rappelle les SUV de la marque, le X5 notamment, la face avant, elle, se distingue des dernières BMW par ses feux inédits qui ne rejoignent pas la calandre.
Tout comme la Classe B, l'Active Tourer joue la carte du dynamisme par rapport aux autres monospaces compacts du marché et un pack optionnel M vient lui apporter une dose supplémentaire de caractère.

 

 

Des dessous de Mini
Non contente d'être la première de son espèce au sein de la famille à l'hélice, la Série 2 Active Tourer marque un tournant technique important pour BMW. Presque un changement de religion. En effet, il s'agit de la première traction de la marque. Une hérésie pour certains, la marque d'une ouverture d'esprit pour d'autres, et qu'on doit à la plate-forme sur laquelle elle repose, celle de la Mini Countryman notamment. Et il faut s'attendre prochainement à d'autres modèles BMW basés sur cette architecture.

 

Autre nouveauté majeure, le premier moteur 3 cylindres BMW figure au catalogue de cette Serie 2 Tourer. Il s'agit d'un 1.5 L turbo essence développant 136 ch et 220 Nm de couple. Baptisé 218i , il revendique 4,9 L/100 km en cycle mixte et 115 g/km.


Au lancement, il partagera l'affiche avec deux 4 cylindres 2.0 L :

  • 225i essence – 231 ch et 350 Nm (6,0 L/100 km – 139 g/km)

  • 218d diesel – 150 ch et 330 Nm (4,1 L/100 km – 109 g/km

 

Une motorisation essence 220i, deux diesel (216d et 220d) ainsi que la transmission intégrale xDrive seront progressivement disponibles sur l'Active Tourer.

 

 

Prévue dans les concessions au printemps, la BMW Série 2 Tourer aura fort à faire pour détrôner le Classe B sur la niche des monospaces haut de gamme. Et si elle aura peut-être du mal à convaincre les habitués de la marque, elle pourrait en revanche attirer de nouveaux clients dans l'univers BMW. Affaire à suivre…


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *