Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

BMW Série 5 : business class

Chaque nouvelle Audi A6 et Mercedes Classe E.

Comme nous l’avions prédit, il y avait un peu de la nouvelle Série dans la Série 5 GT commercialisée récemment. On retrouve son regard si particulier, un peu triste sous certains angles, mais la comparaison s’arrête là, heureusement vous diront certains, car la nouvelle Série 5 ressemble à s’y méprendre à la dernière Série 7. Le pli de tôle latérale est tout simplement superbe et l’alternance de surfaces concaves et convexes ne laisse planer aucune doute quant à ses origines BMW. Côté dimensions, la 5 est longue de 4,89 m, large de 1,86m, haute de 1,46 m et affiche l’empattement le plus long du segment à 2,96 m. De quoi offrir un espace confortable à cinq personnes et à 520 L de bagages.

L’intérieur justement, il change peu par rapport à la précédente, on retrouve l’ambiance typique de la marque à savoir des lignes épurées et une ergonomie parfaite. On retrouve la double casquette de planche de bord, la console centrale et le levier de vitesse légèrement tournés vers le conducteur. Et question équipements, l’Allemande ne faillit pas à sa réputation avec climatisation quatre zones, système i-Drive de dernière génération avec notice utilisateur intégrée, navigation Professional, affichage tête haute, fermeture assistée des portes et écrans DVD dans les appuie-têtes. Au chapitre des innovations, on notera la possibilité de recourir à l’assistant de stationnement qui non seulement vous aide à trouver une place mais vous aide à vous garer, au système Surround View avec sa caméra de recul et ses caméras latérales ou encore au système anti-collision.

Fidèle la tradition BMW de plaisir de conduite, la nouvelle Série 5 embarque toute une panoplie d’aides à la conduite comme le système Adaptive Drive étrenné sur la Série 7 qui contrôle électroniquement l’amortissement et gère l’antiroulis via des vérins implantés dans les barres anti-roulis. On notera aussi la présence d’une direction à assistance électromécanique et de roues arrière directrices pour plus de vivacité. Côté châssis, la 5 repose sur une nouvelle plate-forme plus rigide et plus légère de 23 kg grâce à l’emploi d’aluminium et d’acier haute résistance. Mais qui dit plaisir de conduite dit également motorisations de pointe avec une offre de sept motorisations, quatre essence et trois diesel, toutes équipées de l’injection directe et conformes à la norme Euro5, voire Euro6 pour la 530d :

– 550i, V8 4,4 L bi-turbo, 407 ch et 600 Nm (10,4 L/100 km – 243 g/km)

– 535i, 6 cyl. en ligne 3.0 L bi-turbo, 306 ch et 400 Nm (8,5 L/100 km – 199 g/km)

– 528i, 6 cyl. en ligne 3.0 L, 258 ch et 310 Nm (7,8 L/100 km – 182 g/km)

– 523i, 6 cyl. en ligne 3.0 L, 204 ch et 270 Nm (7,6 L/100 km – 177 g/km)

– 530d, 6 cyl. en ligne turbo 3.0 L, 245 ch et 540 Nm (6,3 L/100 km – 166 g/km)

– 525d, 6 cyl. en ligne turbo 3.0 L, 204 ch et 450 Nm (6,2 L/100 km – 162 g/km)

– 520d, 4 cyl. turbo 2.0 L, 184 ch et 380 Nm (5,0 L/100 km – 132 g/km)

Selon les motorisations, la nouvelle Série 5 pourra être équipée d’une boîte manuelle à six rapports ou d’une boîte automatique à huit rapports. En revanche, elle sera dotée de série du programme EfficientDynamics avec arrêt et redémarrage automatique, récupération d’énergie au freinage et gestion raisonnée des périphériques électriques.

La nouvelle BMW Série 5 devrait faire sa première apparition européenne en public au prochain salon de Genève pour une commercialisation dans la foulée. Ses prix en Allemagne débutent à 39 950 EUR en 520d pour atteindre 70 500 EUR en 550i.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *