Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Citroën C-Crosser et Peugeot 4007 : les mêmes, mais en différents

PSA Peugeot-Citroën vient de dévoiler les premiers SUV commercialisés par le groupe. Issus de la collaboration avec Mitsubishi, le C-Crosser de Citroën et le 4007 de Peugeot affichent des tempéraments différents et complémentaires malgré leur base commune.

Ca y est, les SUV tricolores débarquent. Représentant plus de 6% du marché des véhicules particuliers en Europe, soit plus d’un million d’unités en 2005, le segment des 4X4 va accueillir au mois de juillet prochain le C-Crosser de Citroën et le 4007 de Peugeot.

A ces deux nouveaux SUV s’ajoutera le Outlander de Mitsubishi. En effet, ces trois véhicules sont issus de la collaboration entre le groupe français et la marque nippone, cette dernière ayant fournit la plateforme de l’Outlander II à PSA qui a pu en adapter le freinage, la direction, les suspensions, le train arrière et les pneumatiques à sa convenance. En échange, Mitsubishi actuellement en difficulté peut ainsi augmenter ses volumes de production.

L’attaque des clones : pas tout à fait

Le C-Crosser et le 4007, s’ils disposent des mêmes gênes, affichent toutefois des tempéraments bien distincts.

Le 4007 se veut sportif avec une allure massive et musculeuse. Dans cet esprit, on peut d’ailleurs penser que les designers n’ont pas fait dans la demi-mesure : le bouclier avant arbore un style décomplexé avec une prise d’air béante barrée d’un large bandeau noir à laquelle s’ajoutent d’autres ouvertures situées sur les côtés, en dessous des antibrouillards. Les fanons verticaux finissent d’apporter son caractère imposant au 4007. Le capot largement nervuré et les phares effilés s’inscrivent quant à eux dans une veine plus dynamique.

Le C-Crosser de Citroën se veut plus consensuel et élégant avec ses lignes douces incarnées par des phares globuleux qui empiètent sur le pare-chocs et un capot bombé. De nombreux inserts de chrome apportent une allure plus statutaire au C-Crosser : le jonc chromé courant sur le bouclier, l’imposant sigle aux chevrons qui s’étirent sur toute la largeur de la face avant.

Les deux SUV PSA affichent donc des identités bien distinctes. Alors que le 4007 joue la carte du dynamisme, le C-Crosser se veut plus raffiné avec une face avant distinguée. On en sait peu sur l’intérieur, les photos n’ayant pas été communiquées. Toutefois, l’on sait déjà que l’habitabilité a été particulièrement travaillée : sept places seront disponibles dans l’habitacle long de 4,64 m grâce à deux sièges en troisième rangée escamotables dans le plancher, et de nombreux espaces de rangement devraient être disséminés à l’intérieur. Citroën fait pour sa part mention d’une baquette coulissante sur 80 mm.

Nouveau moteur 2,2l HDI 156 ch.

Le 4007 et le C-crosser seront dotés du dernier 2,2l HDI FAP développé conjointement avec Ford ; ce sera le seul moteur disponible lors du lancement. Développant 156 ch. et 380 Nm de couple, il sera couplé à une boîte manuelle six rapports qui entraînera les quatre roues, celles de l’avant étant privilégiées dans des conditions normales. Trois modes de transmission seront toutefois disponibles : 2 ou 4 roues motrices, et un mode « lock » pour les situations extrêmes.

Voilà pour les nouveaux SUV PSA. D’ici juillet 2007, les informations concernant les tarifs ou bien le design intérieur ou les tarifs devraient filtrer au compte-goutte : PSA n’est pas pressé, le Koléos de Renault n’est pas prévu avant un an.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *