Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Detroit 2007 : le concept-car Jaguar C-XF montre le chemin

Considéré comme la référence pour la future génération de berlines Jaguar, ce concept-car C-XF quatre portes a pourtant été conçu, il y a maintenant deux ans, en 2005 par les « pères fondateurs » de la gamme déjà existante, Ian Callum et Julian Thomson.

Entre passé et avenir

« Le concept-car Jaguar C-XF, comme les futures générations de berlines qu’il préfigure, réaffirme l’orientation que prend Jaguar. Nous avions fait la promesse que les nouvelles Jaguar seraient élégantes, rapides, sublimes et séduisantes », souligne le PDG de Jaguar, Bibiana Boerio. Si ce concept C-XF se veut donc avant tout contemporain, il rappelle pourtant sans cesse les caractéristiques qui ont fait le succès de la marque. « Les valeurs que je veux retrouver sont la pureté, le dynamisme, la puissance latente, l’équilibre et la modernité des formes », explique l’un de ses créateurs, Ian Callum. Les designers se sont inspirés de certains modèles emblématiques, créés par William Lyons dont la Jaguar Mark VII de 1950 et Mark 2 de 1959 ou bien encore la XK120.

Une impression de puissance

Vu de l’extérieur, la calandre chromée noire est définitivement plus agressive et surtout exclusive, à laquelle s’ajoute des projecteurs doubles plus travaillés et des pneus 21 » (sur des jantes en aluminium).

Un tatouage du jaguar est élégamment placé sous les optiques alors qu’une lueur bleue située entre les phares ressemble lorsqu’ils sont allumés à l’iris des yeux de chat… Equipé d’une boîte automatique à six rapports, le Jaguar C-XF est doté du moteur V8 4,2 litres développant 425ch et peut atteindre 290km /h.

Un design intérieur sur mesure

Selon Ian Callum toujours, l’habitacle ainsi conçu est « l’un des plus passionnants jamais créé par Jaguar ». Au regard des sièges baquets avant, dotés d’une zone spécialement élaborée pour les lombaires, il est certain que cette berline est décidément plutôt sportive. Les sièges des deux passagers à l’arrière sont eux aussi en forme de baquets. L’habitacle s’apparente plutôt à celui d’un cockpit imaginé pour un vaisseau spatial mais qui reste légèrement étroit tout de même…

Un véritable spectacle « Sons et Lumières » a été imaginé lors du démarrage. Le conducteur, après avoir pressé le bouton Power voit apparaître une lumière bleutée à travers tout l’habitacle. « Nous voulons que les Jaguar semblent prendre vie lorsqu’on les démarre. » explicite Alister Whelan, Designer Intérieur chez Jaguar. Et c’est plutôt réussi !


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *