Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

En Chine, l’huile de cuisine va faire rouler les voitures

Selon le site officiel de la chaîne de télévision CCTV, le ville de Shanghai planche sur la possibilité de faire rouler des véhicules grâce à un carburant bien spécial, de l’huile de cuisine inutilisable par les restaurants.

C’est donc avec une contrainte biologique que les responsables de la ville de Shanghai se sont penchés sur l’hypothèse de transformer l’huile de cuisine destinée au rebut en diesel « biologique », moins polluant que le diesel classique. Rappelons qu’en Chine la croissance de l’automobile est faramineuse et le nombre d’immatriculations par jour est sans cesse en hausse.

Mais pour faire rouler un véhicule à l’huile de friture, il faut d’abord traiter cette huile et c’est ce que compte bien faire une entreprise de Shanghai spécialisée. La graisse noire sera pré-traitée, filtrée et estérifiée, selon les termes de CCTV puis elle sera transformée en un diesel biologique comparable à de l’huile de soja. Ce carburant coûtera, en outre, 10% moins cher que du diesel normal. Il produit aussi 40% de CO2 de moins qu’un diesel classique. Selon les autorités de Shanghai, la ville produit chaque jour 40 millions de tonnes de graisse comestible usée et cette graisse pourrait être convertie en 20 tonnes de diesel agro-alimentaire.

Shanghai a mis en place une offre publique pour que les entreprises prennent part à ce projet qui semble résolument être sur de bons rails.


Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *