Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

En direct du Mondial – Opel Adam – L’ambitieuse

Parce que « la qualité allemande » ne suffit pas, Opel tente de rajeunir son image en présentant la mini-citadine Adam au Mondial. Véritable vent de fraîcheur sur une gamme un peu triste, l’Adam chasse sur les terres des Fiat 500, Mini, Audi A1 et Citroën DS3, et mise sur un programme de personnalisation quasi-illimité et sur une plastique des plus sexy.

Malgré son manque de légitimité sur le créneau de la citadine premium Opel croit en les chances de sa petite Adam à faire vaciller les stars du segment. La marque y croit tellement que son stand est exclusivement peuplé  par cette nouveauté présentée en première mondiale à Paris. Avec 3,70 m de long, l’Adam se positionne exactement à mi-chemin d’une 500 (3,54 m) et d’une A1 (3,95 m). Capable d’accueillir 4 personnes, l’Allemande fait diablement envie avec son toit flottant, ses flancs sculptés façon Insignia et sa poupe agressive inspirée de l’Astra GTC. L’habitacle lui est plus conventionnel mais la finition est soignée et le système multimédia à écran tactile IntelliLink adaptable aux smartphones Android et Apple est prometteur.


Une Adam à la carte

Autant le dire tout de suite, il faudra vraiment y mettre de la mauvaise volonté pour posséder la même Adam que le voisin. En effet, Opel établit de nouvelles références dans la personnalisation avec un programme aux milliers de possibilités. 12 teintes de carrosseries, 31 types de jantes de 15 à 18 pouces, 3 coloris de toit et 3 packs de stickers auxquels il faut ajouter 6 coloris de tissus pour les sièges, 7 ambiances lumineuses, 12 types d’inserts décoratifs, 3 packs de personnalisation intérieure, 6 packs d’équipements et enfin trois versions (Jam, Glam, Slam) qui sont davantage des ambiances que des niveaux de finition. Enfin, l’Adam laisse le choix entre 3 pavillons : classique, vitré ou garni de 60 leds pour un ciel étoilé.
Côté moteur, l’Adam carbure uniquement à l’essence avec trois blocs quatre cylindres : 1.2 70 ch, 1.4 87 ch et 1.4 100 ch. En attendant une autre motorisation essence munie d’un turbo et de l’injection directe, Opel propose une version ecoFLEX avec start & stop du 1.4 87 ch annoncée à 5,1 L/100 km et 120 g/km.

Commercialisée mi-octobre, l’Opel Adam arrivera dans les concessions début 2013 à partir de 10 990 euros.

 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *