Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Can-Am Spyder : objet nommé plaisir

Notre première découverte du Can-Am Spyder, d’origine canadienne peut se piloter avec un simple permis B. Zoom sur une escapade dans l’arrière-pays d’Aix-en-Provence.

Un style hors normes pour des performances du même acabit. Après un exercice de prise en main sur terrain privé sous les conseils de l’équipe Can-Am, nous avons pris la route, la vraie. Dès les premiers hectomètres, les regards se tournent sur notre passage. Pas de doute, la France n’est pas encore habituée à croiser ce modèle en provenance directe d’outre-Atlantique sur ses routes. Hybride entre un cabriolet et une moto, ce tricycle bénéficie d’une ligne très agressive et harmonieuse.

Mais plus que le style non conventionnel de la machine, c’est plus son comportement et son pilotage qui intéresseront les curieux. Première surprise, et elle est de taille, c’est la possibilité de piloter l’engin grâce au permis B, habituellement réservé aux voitures classiques. Car avec ce Spyder, l’ambition des équipes de Can-Am est de s’adresser directement aux conducteurs classiques, et pas forcément aux motards seulement. Pour rassurer les non-initiés, Can-Am a mis le paquet sur la sécurité, en ayant recours à l’électronique. Sur le bolide, vous retrouverez donc l’ABS, le VSS (stabilité du véhicule), le TCS (antipatinage), le SCS (stabilité et atténuation du roulis), le DPS (servodirection) et DESS (système de sécurité encodé numériquement). Forcément, avec tous ces systèmes, le conducteur prendra forcément plus ses aises assis sur l’engin. Il devra toutefois composer avec la prise en main, pas forcément intuitive pour un automobiliste.

Mais il faut bien dire que le jeu en vaut la chandelle. Car une fois la prise en main effectuée, les virages maîtrisés (ne pas oublier d’accélérer progressivement dans les virages pour tourner) et le frein au pied (au lieu du poignet), les 998cc (106ch) du Spyder vous emmèneront sur les sentiers de l’adrénaline et du plaisir de piloter. Car avec ses 316kg et sa motorisation puissante, la même que celle de l’Porsche 911 Carrera S, qui effectue le 0 à 100km/h en 4,8s! Impressionnant de puissance, le Spyder reste malgré tout très docile grâce aux différents composants électroniques installés pour éviter tout désagrément. Par exemple, en cas de vitesse trop importante dans un virage et en situation périlleuse (glissade ou déséquilibre par exemple), le moteur se coupe. Pour les novices, la prise au vent malgré la bulle sera aussi un véritable frein à la vitesse à outrance. Sans habitacle autour de soi, difficile de s’imaginer le vent pris à 130km/h sur autoroute. Ressemblant de loin à une moto-neige à qui on aurait greffé des roues, le Spyder se conduit assis et permet de garder un bon contrôle du véhicule. Le poste de conduite est confortable et la place de passager l’est tout autant. A son bord, aucune objection pour une virée à deux sur les routes. De même, le freinage s’effectue progressivement sans à coups et ne vous fera pas passer par-dessus bord. Les suspensions sont fermes, mais elles absorbent bien les aspérités de la route, ce qui influe forcément sur le confort général. Certes, vous n’êtes pas dans une voiture, mais l’ensemble est bien plus confortable qu’une moto classique. Pour vos effets personnels, un coffre à l’avant du véhicule de 44L a été pensé. Profond, il peut accueillir deux casques de type « jet ».

Les tarifs de cette belle bête démarrent à 17 459€ pour le modèle en boîte mécanique et en gris argenté (Silver Moon). Pour la boîte séquentielle électronique, comptez au minimum 19 259€. Vous pourrez y ajouter au choix un pack Touring (Bâche extérieure, renforts genoux, housse de selle, sac de rangements intérieur, pare-brise Touring, dosseret passager, porte-bagages, prise 12V, sacoche de réservoir et sac dual) au prix de 1 708€ ou le Pack Sport (Jantes bi-ton aluminium poli, enjoliveurs de roue, enjoliveurs d’étriers de freins, renforts genoux, housse de selle, sac de rangement intérieur, bulle ultra-sport et couvre-selle passager) au prix de 1 408€. Trois coloris sont disponibles, gris argenté (Silver Moon), jaune (Millenium Yellow) et Rouge Roadster.

L’équipe de Webcarnews tient à remercier l’équipe de Can-Am pour son chaleureux accueil.


Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *