Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Rédaction

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Citroën C3 Picasso HDI 110 : Luminothérapie

Troisième modèle à porter la griffe Picasso après la Xsara et la C4, la C3 débarque sur un segment très disputé au milieu des , Nissan Note et chasse même sur les terres des et . Pour se démarquer, le minispace aux chevrons compte avant tout sur le look, rigolo et acidulé, et sur l’espace avec une bonne modularité et un habitacle ouvert sur l’extérieur. Attention, lunettes de soleil obligatoires !



Particulièrement inspirée en ce moment, la marque Citroën nous livre avec le un bon exemple de sa capacité de création. Il faut dire que réussir à rendre séduisante une auto au physique cubique si particulier : 4,08 m de long pour 1,62 m de haut, relève du génie. En effet, le n’est pas une beauté classique, mais sa bouille rondouillarde et ses yeux malicieux attirent immédiatement la sympathie des passants. Et que dire de cette teinte « bitter lemon » qui lui fait ressembler à un gros jouet de pochette surprise.

Agrémenté des superbes jantes « Blade » 16 pouces noires et polies (450 EUR), des boucliers et rétros peints en noir (Black Pack) et de chrome autour des prises d’air, le style du C3 Picasso est vraiment unique.

Bain de lumière

Le plus étonnant à bord du C3 Picasso c’est cette impression de lumière due à l’immense toit panoramique en option (450 EUR) et au large pare-brise en trois parties. En effet, les montants latéraux font place à du verre ce qui augmente sensiblement le champ de vision. Cette luminosité agrandit également l’espace intérieur, au demeurant plutôt généreux. Si la position à l’avant est un peu trop verticale, l’espace aux coudes en revanche est optimal, à l’arrière les grands gabarits pourront sans problème caser leurs jambes et seront seulement gênés par la garde au toit limitée.

En outre la vocation familiale du l’oblige à faire des efforts question modularité et il reprend pour cela des solutions éprouvées. Les assises arrière coulissent indépendamment sur 15 cm, faisant passer le volume de chargement de 285 à 500 L, et sont aussi escamotables ce qui permet de libérer un plancher plat dans le coffre.

Autre bonne surprise sur le C3 Picasso, la finition est léchée, en phase avec le positionnement chic et tendance de l’auto. Les matériaux sont bien choisis et de bonne facture, mention spéciale au volant cuir et alu de toute beauté, les couleurs sont en harmonie et l’ergonomie excellente, à l’image du bloc d’instrumentation central.

Enfin, côté équipement, notre version d’essai en finition Airdream Exlusive, la plus haut de gamme, offre l’essentiel : climatisation bi-zone, radio CD MP3, radars de recul, ordinateur de bord, régulateur de vitesse, feux et essuie-glaces automatiques et même un parfumeur d’ambiance. Dommage que le cuir ne soit pas disponible et que le demande une rallonge de 950 EUR.


Polyvalent


Les monospaces sont rarement des bêtes de rallye, ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on leur demande, et le C3 Picasso ne déroge pas à la règle. Sa hauteur et la souplesse de ses suspensions lui confèrent un comportement plutôt pataud. À l’inverse, le confort est excellent, le petit cube vert digère la moindre aspérité de la chaussée et pousse à profiter du paysage à allure paisible plutôt qu’à attaquer comme une brute. Par ailleurs, sa grande maniabilité due en partie à sa direction à assistance variable selon la vitesse, ravira les amateurs de parcours urbains.

Essayé en version diesel , le C3 Picasso fait preuve d’une belle santé. Le couple de 240 Nm autorise des relances satisfaisantes et les accélérations n’ont aucun mal à mouvoir ses 1,3 tonne. Aussi à l’aise en ville que sur autoroute, ce petit 1,6 brille par ses faibles consommations : moins de 5,0 L/100 km en cycle mixte. En revanche, il se montre un poil bruyant dans le haut du compte-tours.

Pas plus pratique que les autres, pas mieux motorisé, le ne révolutionne pas la catégorie des monospaces compactes. Toutefois, son raffinement, le bien-être procuré par son habitacle lumineux et son look unique pourraient le propulser au rang de référence. Une référence qui demandera tout de même de s’acquitter d’un chèque de 20 450 EUR en HDI 110 finition Confort, voire 22 250 EUR pour la version la mieux équipée.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *