Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Dodge Journey : le monoSUV break

Difficile de ranger ce véhicule dans une catégorie bien précise. A cheval entre le monospace, le Dodge Journey joue sur un physique original et une habitabilité de belle facture. Ce cocktail peu commun séduira … ou pas. Quoiqu’il en soit, son placement tarifaire est très avantageux pour un véhicule de ce type.



Extérieur

Prenez une pincée de monospace, ajoutez-y une pincée de SUV, saupoudrez le tout de break, laissez mariner et patientez quelques instants. Ouvrez les yeux, c’est prêt, vous n’avez plus qu’à découvrir le crossover, tel qu’il est baptisé par Dodge se revendique donc clairement de la filiation de la marque.

Intérieur

La version que nous avons essayée est la version 7 places du Journey. Elle est donc très spacieuse, comme un monospace, bien aidée par des technologies de confort maison. Signalons par exemple la présence de 2 sièges rabattables 50/50 à la 3e rangée. Ces derniers repliables séparément avec plancher plat rajoutent de l’espace de chargement quand ils ne sont pas utilisés. Les sièges avant sont, pour leur part, équipés du système Flip ‘N Stow à l’avant permettent un rangement sous le coussin du siège et une surface semblable à une table quand il est plié à plat pour une flexibilité de chargement accrue. A l’arrière on retrouve le Tilt ‘N Slide qui offre un accès facile au 3e rang d’une seule main et en un seul mouvement. Un chargement bien aidé aussi par l’ouverture à 90° des portes arrière. Le tout offre une habitabilité très appréciable rendue encore plus grande par certaines petites options comme le grand nombre de bacs de rangement dont celui de la boîte à gants est réfrigéré. Le système vidéo DVD est aussi un gage du cachet que dégage l’intérieur du véhicule, tout comme la belle instrumentation de bord et notamment de jolis compteurs teintés de bleu clair. Précisons qu’il existe une version 7 places.

Motorisation et comportement routier

Côté motorisations, pas de risque d’hésiter dans le choix puisqu’on ne retrouve qu’une seule motorisation, à savoir le CRD 2,0L diesel de 140ch. Un moteur qui pourrait paraître maison mais qui est en fait le fameux VAG 2,0L de Volkswagen. Ce bloc déjà utilisé sur d’autres modèles se signale malheureusement par sa sonorité à l’intérieur de l’habitacle. Comme nous avions pu le constater sur le Dodge Avenger, c’est l’un des points noirs du Journey. Signalons tout de même l’arrivée d’une nouvelle boîte DCT qui fait sensiblement baisser la consommation (6,5L/100km en cycle mixte). La boîte mécanique est d’ailleurs à recommander. Le comportement du Journey sur route est plutôt familial. Entendez par là une attitude très souple, avec un amortissement de qualité et un dynamisme en berne. Hors des sentiers battus, vous découvrirez bien vite que le Journey n’y est pas dans son élément. En revanche, pour partir en vacances avec une famille nombreuse, c’est l’idéal. Journey signifiant Voyage, on imagine aisément que les têtes pensantes de Dodge compte jouer là dessus.

Tarifs

2,0L CDR 5 places BVM SE 25 500€

2,0L CDR 5 places BVM SXT 27 900€

2,0L CDR 5 places DCT SXT 29 700€

2,0L CDR 5 places DCT RT 31 950€

2,0L CDR 7 places BVM SXT 29 200€

2,0L CDR 7 places DCT SXT 31 000€

2,0L CDR 7 places DCT RT 33 250€

Webcarnews a aimé :

Son prix

Les sept places

L’habitabilité

Son physique particulier et inédit

Webcarnews n’a pas aimé :

Le bruit du moteur

L’offre trop restreinte (pourquoi pas un moteur plus costaud ?)

Son comportement hors des routes


Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *