Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Rédaction

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Ford Fiesta 1.0 EcoBoost 140 ch (2017) : plaisir d’essence

Note finale :
14 / 20

A partir de 19 500€, c’est le prix de cette nouvelle Ford Fiesta que nous essayons aujourd’hui. A ce prix-là, il s’agit d’une belle finition bien équipée (ST Line) et surtout de la plus puissante (moteur essence 140 ch). A ce prix-là, elle se retrouve face aux compactes ou crossovers urbains d’entrée de gamme. Ces derniers sont-ils pour autant de meilleures affaires et en avez-vous réellement besoin ? Un essai pour comprendre en quoi il faut plutôt prendre la Fiesta.

Fiche Technique

Carrosserie Citadine
Nombre de portes/places 5 portes / 5 places
Dimensions L/l/h en mm 4065 / 1741 / 1466
Empattement en mm 2 493
Volume du coffre en L 311
Poids à vide en kg 1 164
Type 3 cylindres essence
Cylindrée en cm³ 998
Puissance en ch 140
Couple en Nm 180
Transmission traction avant
Boîte manuelle 6 rapports
Vitesse maxi en km/h 202
0 à 100 km/h 9"
Conso cycle mixte en L/100 km 4,5
Rejets CO2 en g/km 102
Prix (à partir de) 19 500€
Energie essence
Puissance fiscale en CV 7
Bonus / Malus 0

Essai Ford Fiesta EcoBoost

Ce qu’il faut savoir sur le Fiesta EcoBoost

Un coffre plus grand ou une modularité avancée vous sont-ils vraiment utiles ? Une voiture plus grande (donc plus difficile à garer) et plus haute (donc moins bien équilibrée sur la route) est-elle vraiment ce que vous cherchez ?

Pour un budget d’environ 20 000€, n’est-il pas préférable d’opter pour une petite voiture vive, avec un moteur plein de santé et beaucoup d’équipements, que pour une compacte dépouillée et affublée d’un poumon de moins de 100 ch ? Parce que la réalité du marché est là, une belle compacte (ou beau un crossover), comprenez par là avec le bon moteur et la bonne finition, c’est entre 25 000 et 30 000€ chez les constructeurs généralistes.

Des changements utiles

Cette nouvelle Fiesta, la septième du nom, c’est un enjeu majeur pour Ford car c’est un pilier de sa gamme en Europe et plus particulièrement en France. Ce qui explique (en partie) pourquoi côté style la citadine à l’ovale bleu joue la carte du conservatisme. Une évolution en douceur donc, dont les éléments clés sont la face avant (éclairage et calandre), quelques lignes plus marquées et un nouveau dessin des feux arrière.

Cela peut sembler un peu léger mais l’ensemble ne manque pas de charme et suffit à offrir quelques belles années à la Fiesta. Cette dernière en profite également pour s’allonger et ainsi dépasser les 4,0 m comme ses principales rivales : Renault Clio et Volkswagen Polo bien sûr, mais aussi Citroën C3 ou encore Seat Ibiza.

Les changements sont surtout visibles à l’intérieur avec un mobilier revu et corrigé. Finie la planche de bord à l’ergonomie compliquée, futuriste à l’époque mais démodée aujourd’hui, place à un agencement plus classique faisant la part belle à un écran tactile au sommet de la console centrale. L’instrumentation est soignée et bien lisible, pas de fausse note dans la disposition des commandes et l’espace offert aux places avant tend désormais vers le segment des compactes.

On appréciera aussi le maintien offert par les sièges sport du modèle ST Line. Cette finition « sportive » qui se distingue par ses attributs extérieurs et intérieurs fait partie, avec la luxueuse Vignale, des nouveautés du catalogue confirmant la volonté de montée en gamme du modèle.

Essai Ford Fiesta EcoBoost

A ce stade nous pouvons déjà affirmer qu’il fait bon vivre à bord de cette Fiesta huppée, en tout cas l’impression y est meilleure que dans une entrée de gamme d’un modèle plus imposant avec les sièges de base, la déco de base et le minimum vital en matière d’équipement.

A l’arrière, c’est sûr notre version 3 portes ne brille pas par son habitabilité et son accessibilité, mais quelle citadine se distingue sur ce plan ? Et si vous lisez ces lignes c’est qu’une grande voiture ne vous est peut-être pas utile. Le coffre quant à lui se situe dans la moyenne haute avec 311 L.

Sur la route : elle met l’ambiance

Les spécialistes de la technique seront certainement déçus d’apprendre que la nouvelle Fiesta repose en partie sur le châssis de la précédente. Mais pourquoi remplacer ce qui en faisait déjà l’une des plus plaisantes à conduire de son segment ? La marque assure quand même avoir optimisé les réglages et l’on retrouve avec plaisir une auto vive, parfaitement équilibrée sur la route et avec des prétentions routières digne du segment supérieur. Un bon point pour la polyvalence.

Notre ST Line, elle, profite du châssis sport, c’est-à-dire une garde au sol rabaissée ainsi que des réglages plus fermes au niveau de la suspension et de la traverse arrière. De plus, elle est la seule Fiesta à recevoir des disques à l’arrière et croyez-nous le freinage n’est pas un problème pour elle.

Elle n’a d’ailleurs pas vraiment de problème côté comportement, si ce n’est un petit inconfort sur les chaussées dégradées abordées à basse vitesse. On a affaire à une petite voiture vraiment efficace, toujours rassurante (train avant irréprochable et direction parfaitement calibrée) mais jamais ennuyeuse (agilité surprenante dans les enchaînements de courbes et train arrière qui accepte de dévier de sa ligne).

L’assurance d’un Ford Fiesta 1.0 EcoBoost 140 ch

  • Tiers : à partir de 217€/an avec Amaguiz
  • Intermédiaire (Tiers +) : à partir de 261€/an avec L’Olivier Assurance
  • Tous risques : à partir de 300€/an avec Eurofil

Vous l’aurez compris, la nouvelle Fiesta dans sa version ST Line est une belle promesse en attendant la vraie sportive ST (courant 2018), surtout quand elle est animée par le 3 cylindres EcoBoost 140 ch. Ce petite 1.0 L turbo n’a malheureusement pas gommé son creux sous les 2000 trs/min mais il brille toujours par son souffle au-delà. Plutôt démonstratif dans la seconde moitié du compte-tours, délivrant une sonorité agréable, il offre au conducteur un agrément qui sort du lot. C’est alors qu’on voit la qualité majeure de cette voiture, sa capacité à égayer le quotidien. Un quotidien pour lequel il faudra prévoir une moyenne raisonnable de 7.0 L/100 km.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *