Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Ford Focus CC 2.0 l TDci : plaisir et raison

Ford a affuté sa Focus II dans sa version coupé-cabriolet. Celle-ci avance de nombreux atouts, à commencer par une ligne réussie et des prestations dynamiques très convaincantes.

La Focus CC arrive enfin pour apporter la réponse de Ford aux Mégane et autres 307 également dotées du toit en dur rétractable. Cette solution technique, démocratisée par la 206 CC en son temps, se répand ainsi dans la gamme des berlines compactes qui souhaitent aborder un secteur de marché plus glamour.

Ligne réussie.

Signée Pininfarina, la robe de la Focus CC est des plus réussies. Dynamique et élégante, la ligne hérite du style de la version sportive ST avec un bouclier avant largement ajouré mais relevé de touches de chrome qui apportent leur touche de raffinement, a l’image des antibrouillards ronds ou du pourtour de la calandre. L’arrière est plus tendu et étiré et est caractérisé par une épaisse baguette chromée.

A lintérieur, la Focus CC arbore une qualité de fabrication particulièrement soignée avec des matériaux agréables et des inserts d’aluminium qui éclaircissent un habitacle un peu sombre dans notre voiture d’essai.

Les sièges offrent un excellent maintien latéral et les passagers, même à l’arrière, profitent d’un espace habitable respectable, même si le genou du conducteur peut venir buter sur la console centrale.

La Focus CC met 29 s à se découvrir, c’est un peu plus que les Volkswagen Eos et Mégane CC (24 et 22 s). Le coffre bénéficie d’une assistance électrique à la fermeture et offre le plus grand volume de chargement de la catégorie : 248 à 534 l.

Dynamique.

Nous avons essayé la version 2,0 l TDci de 136 ch. Ce moteur, couplé à une boîte 6 manuelle, pourrait faire de l’ombre au 2.0 l essence de 145 ch et associé à une boîte 5 inauguré sur la Focus CC. En effet, ce dernier supplante le bloc TDci de seulement 5 km/h en vitesse de pointe (210 contre 205 km/h). Avec 320 Nm de couple, le TDci s’acquitte très bien des la presque 1,5 tonne de la Focus CC et offre de belles reprises. La consommation moyenne (selon Ford), s’établit à 5,9 l/100 km, et Ford compte vendre 65 % de ses Focus CC dans cette motorisation.

Sur la route, la Focus CC offre beaucoup de dynamisme et un comportement précis. Elle est aidée en cela par le train arrière issu de la Focus ST et par un conséquent renforcement de la caisse qui rajoute 190 kilos sur la balance.

Au dessus de 2 000 tr/min, le 2.0 TDci profite des 6 rapports de la boîte de vitesses pour devenir très enjoué, un caractère qui sied à merveille au châssis précis et incisif. Une bonne surprise compte tenu du toit rétractable : le toit constitue 90 % de la rigidité d’une voiture.

Ford a joué la carte du charme avec cette Focus CC. Exercice réussi grâce à de nombreux aspects pratiques : vaste espace habitable, coffre conséquent, toit en dur, comportement rigoureux…

Le gros des ventes devrait être constitué par la version TDci en finition haute Titanium, la seule disponible avec cette motorisation, et disponible à 28 800 euros. La version d’entrée de gamme est constituée par le moteur 1.6 l 100 ch en finition Trend à 23 350 euros : c’est plus de 3 500 euros de moins que la Volkswagen Eos la moins cher.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *