Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai gamme Honda Civic 2009 : Ajustements

Quatre ans après sa commercialisation, la étonne toujours par sa plastique décalée et par son habitacle futuriste. Preuve de son avant-gardisme, en 2009 la marque présente une nouvelle gamme à peine retouchée. Alors si les nouveautés ne concernent que des détails, elles confirment pourtant son statut d’alternative crédible aux productions européennes.



Difficile de distinguer une Civic 2008 d’une Civic 2009. Il faut d’ailleurs lire attentivement le dossier de presse pour apprécier les retouches apportées à ce pilier de la gamme qui représente un tiers des ventes en France. Les différences sont avant tout cosmétiques et ne perturbent en rien l’esprit général de l’auto. Sur la version cinq portes, on notera des bas de caisses et des boucliers couleur graphite, un bouclier arrière lissé, une calandre percée de deux ouïes de part et d’autre de l’emblème Honda, des nouvelles jantes et des feux arrière modernisés. La ( version 3 portes) adopte seulement le nouvel éclairage arrière et une calandre en nid d’abeille rehaussée d’une moulure argent identique à celle de la Type R.

Dans l’habitacle, les retouches sont également minimes, n’en déplaisent à ses détracteurs. C’est vrai, on a toujours l’impression de piloter un vaisseau spatial, mais l’ambiance est atypique et la finition correcte. Pour 2009, on verra apparaître une connectique pour lecteur MP3, des inserts décoratifs façon alu brossé foncé et un nouveau panneau d’instrumentation moins brillant et moins sensible aux rayures. Enfin, les versions équipées d’une boîte manuelle (sauf Type R) reçoivent un indicateur de changement de rapport.

Côté équipements, la Civic cinq portes est disponible en quatre niveaux de finition – Comfort, Virtuose, Sport et Executive – avec dès le premier niveau la climatisation et l’autoradio CD de série. Petite nouveauté, le régulateur de vitesse, les feux et essuie-glaces automatiques, l’aide au stationnement, les antibrouillards et les jantes alliage sont intégrés à la finition Virtuose qui s’affichera jusqu’en octobre en série spéciale au même prix que la finition Comfort. Le est quant à lui réservé à des finitions distinctes sur Virtuose, Sport et Executive.

La gamme Type S est pour sa part plus simple avec un premier niveau Type S semblable au niveau Confort et une finition GT semblable à la finition Virtuose. Une troisième baptisée GT Navi rajoute la navigation et le système Bluetooth.

Du confort et du sport

Question motorisation, la Civic 2009 conserve son offre avec au sommet le puissant diesel 2.2 i-CTDi. Performant et sobre, ce bloc de 140 ch adopte simplement des 3ème et 4ème rapports allongés pour conserver des émissions de CO2 inférieures à 140 g/km. L’offre essence est quant à elle toujours occupée par le silencieux mais peu convaincant 1.8 i-VTEC de 140 ch. Outre sa boîte manuelle à six rapports, il s’équipe sur la cinq portes d’une boîte automatique à cinq rapports et sur la Type S en finition GT Navi d’une boîte robotisée i-Shift à six rapports. Plutôt lente, la première présente un intérêt en terme de confort, la seconde, pas beaucoup plus rapide, n’offre pas l’agrément escompté même en mode Sport. La boîte manuelle, douce et précise reste donc une valeur sûre.

Pour 2009, la véritable nouveauté se situe du côté d’un inédit bloc essence qui constitue désormais l’entrée de gamme. D’une puissance de 100 ch, il délivre des accélérations et des reprises correctes et étonne par son silence de fonctionnement. De plus, avec 5,9 L/100 km en cycle mixte et 135 g de CO2/km, il est plus sobre et moins polluant que l’ancien 1.4 i-DSi de 83 ch qu’il remplace.

La gamme 2009 n’en oublie pas pour autant les amateurs de sport car qui dit Civic dit forcément Type R. Toujours forte de 201 ch, elle brille par son tempérament surtout à partir de 5 000 trs/min , moment où le fameux « effet VTEC » envoie valser l’aiguille du compte-tours à près de 8 000 trs/min dans un vacarme digne d’une moto. Jouissif ! Mais en version normale, le train avant est vite dépassé par la puissance. Qu’à cela ne tienne, Honda propose la série spéciale

Dévoilée à , elle arbore une livrée blanche rehaussée de jantes 18 pouces blanches elles aussi. À l’intérieur, on retrouve les superbes baquets Recaro rouges et noirs, le pédalier et le pommeau en aluminium ainsi que la fameuse moquette rouge. Toutes les versions Championship disposent d’une petite plaque d’identification numérotée. Mais au-delà de ses spécificités esthétiques, elle se dote d’un différentiel à glissement limité qui améliore de façon considérable son efficacité. Sur la route, la différence n’est pas flagrante, mais sur circuit, on passe plus vite et plus proprement partout sans subir les cris de douleur des pneumatiques. Ainsi équipée, la revient dans la course face aux meilleures GTI du moment, son retard étant dû auparavant à sa prise de poids et à sa puissance stagnante. Look agressif, moteur démonstratif et châssis affûté, la Type R Champioship Edition s’affiche comme la meilleure Civic sportive de tous les temps. Une place qui a un prix : 30 800 EUR.

La évolue donc par petites touches en 2009. Que ce soit en matière de style, d’équipements et de motorisations, elles s’apparentent plus à des ajustements pour aborder une deuxième partie de carrière avec sérénité qu’à de véritables évolutions. Toujours est-il que la nippone dispose de tous les atouts pour concurrencer sans complexe les productions européennes. Ses tarifs demeurent dans la moyenne : à partir de 18 950 EUR en essence 5 portes (19 750 EUR Type S) et à partir de 23 100 EUR en diesel (24 150 EUR Type S).

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *