Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Honda Accord berline et break : Premium au diapason

Le projet de Honda est clair, faire de la Honda Accord un des piliers de sa marque (avec le Civic et le CR-V). La dernière livrée de son Accord, volontairement ciblé « Premium » devrait trouver son public, tant par son design que par la qualité de conduite et des équipements. Zoom sur l’essai d’une Japonaise qui a mis tous les atouts de son côté pour se rapprocher des belles Allemandes.

Fiche technique de la Honda Accord

Fiche technique de la Honda Accord Tourer

Huitième génération de la Honda Accord et toujours pas une ride pour l’une des doyennes de la gamme du constructeur nippon. La dernière livrée venue du pays au Soleil Levant se rapproche donc fortement de la concurrence en jouant à fond sur quatre points essentiels de l’automobile actuelle, le design, le plaisir de conduite, la sécurité et enfin les émissions de CO2.

Lancée en 1977, la Honda Accord a connu, au cours du temps, des changements radicaux depuis sa naissance. Au cours des années, les têtes pensantes de chez Honda se sont aperçus que la part Premium du segment D devenait incontournable. C’est avec cette idée que la nouvelle Accord est née. Pour être exclusive, mais aussi pour être de très bonne facture.

Design

Techniquement parlant, Honda a misé sur la taille de sa nouvelle Accord berline, plus longue de 5cm en longueur et surtout de 8cm en largeur par rapport à sa devancière. En hauteur, en revanche, elle est réduite de quelques 5mm. Son poids est donc à la hausse puisque l’Accord affiche 1 500kg sur la balance, soit près de 150kg de plus que sa devancière. Le Tourer, version break, garde pour sa part les même mensurations, privilégiant l’innovation visuelle. Les lignes se font donc plus séduisantes et beaucoup plus dans l’air du temps que les précédents modèles. A l’avant comme à l’arrière, le coup de crayon des ingénieurs nippons est remarquable, le tout donnant un ensemble parfaitement cohérent et esthétique.

L’intérieur n’a pas non plus été bâclé et tire vers la sobriété avec une console centrale largement inspirée de celle de la Civic et une très bonne habitabilité dans l’ensemble. Peu de folie, mais un sérieux qui laisse présager de l’envie de Honda de recoller au peloton de tête guidé par les Allemands dans ce segment.

Motorisations

Trois motorisations ont été choisies pour emmener cette Accord. Un diesel seulement, mais qui devrait être le cœur des ventes, un 2,2L i-DTEC, reconnu comme l’un des meilleurs moteurs sur le plateau et qui nous a enchanté dans son comportement et par son silence. Ce diesel bénéficie de 150ch et d’une consommation annoncée à la baisse (5,6L/100km). Ses émissions lui permettent d’ailleurs de se situer dans la zone neutre de l’écopastille (148g de CO2/km parcouru). La nouveauté de ce moteur réside dans l’adoption d’un injecteur piézo-électrique employé pour réduire la pollution. Un catalyseur et un filtre à particules sont aussi de la partie avec les même buts affichés.

Deux blocs essence sont par ailleurs au rendez-vous. Un 2,0L issu de la Civic et du CR-V qui affiche 156ch et une consommation en baisse de 7,2L/100km ainsi qu’un 2,4L de 201ch dont la consommation à été ramenée à 8,8L/100km (contre 9,8L sur la version précédente). Une baisse de consommation qui ne fait pas oublier son comportement assez poussif. Il est en revanche très silencieux, une véritable qualité de nos jours. De ce 2,4L, Honda assure que ce modèle est plus orienté vers la performance.

Pour la transmission, Honda annonce une boîte auto cinq rapports pour l’essence avec palettes au volant et une transmission manuelle six rapports. Petite nouveauté, le témoin de changement de vitesse pour l’économie de carburant (jusqu’à 5%).

Sécurité

La sécurité a elle été placée au centre des discussions puisque la nouvelle Accord bénéficie de technologies innovantes à l’image du pack ADAS qui comporte le LKAS (Lane Keeping Assist System), disponible à partir de la finition Executive. Ce système permet de conserver sa ligne dans la voie de circulation. Elle détecte le marquage au sol et est une véritable avancée dans le domaine de la sécurité active.

Autre système et non des moindres, le CMBS, utilisé sur le CR-V, qui est en réalité un système prévu pour éviter un choc avec le véhicule de devant. Nous avons eu le plaisir de tester ce système et il s’est avéré diablement efficace avec ses trois phases d’alerte. Le premier est un avertisseur sonore et visuel trois secondes avant la collision, le second reprend l’avertisseur visuel et sonore, et y ajoute un freinage léger ainsi qu’une rétractation légère de la ceinture alors que le troisième stade, plus critique, utilise aussi l’avertisseur visuel et sonore, mais effectue un freinage énergique et une rétractation très forte des ceintures conducteur et passager.

Dernier système de sécurité, l’ACC, un régulateur de vitesse adaptatif, qui est lui aussi très utile.

Tarifs :

Honda a annoncé une garantie 3 ans ou 100 000kms avec une extension de garantie possible de 2 ans.

Webcarnews a aimé :

Le prix

L’insonorisation de l’habitacle

Le modèle diesel et son comportement routier

Le nouveau visage de la berline et du break

Webcarnews n’a pas aimé :

Le coffre qui perd quelques litres de contenance

Le manque de peps du moteur essence

L’austérité à l’intérieur du véhicule

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *