Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Mercedes GLK : étoile montante

En ces temps de restrictions budgétaires et de guerre aux pollueurs, les constructeurs premiums proposent tous une alternative aux indécents Q7, ML, XC90 et autres mastodontes roulants. Après Volvo et son BMW X3 ! Voyons en essai si l’étoile a les moyens de croquer l’hélice.



Si le style est définitivement une affaire de goûts, force est de reconnaître que le GLK présente un dessin moins torturé que son homologue munichois. Tout en lignes tendues, il arbore un design affirmé. Long capot, face avant virile, silhouette ramassée sur l’arrière, le « petit » Mercedes a un style bien à lui. Pourtant il ne peut nier ses liens de parenté avec le ML et le GL. Saluons au passage le très réussi Pack Sport extérieur en option, jantes 19 pouces, assiette rabaissée de 20 mm et bas ton carrosserie, qui lui offre un surplus de caractère.

Une fois à bord, on retrouve ses repaires avec un habitacle typiquement Mercedes. La qualité des matériaux et des assemblages est de haut niveau, l’ergonomie est excellente, tout comme la position de conduite. On regrette juste le plastique peu valorisant de la console centrale et l’ambiance un peu austère lorsque la sellerie est de couleur foncée. Côté équipement, hormis la climatisation automatique, les sièges électriques et le régulateur de vitesse, tout le reste relève de l’épais catalogue des options. Le volant multifonctions, les essuie-glaces automatiques font partie d’un pack facturé 1 450 € et pour le cuir il faudra rajouter 2 400 € avec le Pack Luxe. Le GPS quant à lui fait aussi partie des options et selon les versions, son prix peut varier entre 2 000 et 4 150 €.



Surdoué

Notre modèle d’essai 7G-TRONIC qui brille par sa douceur. Les rapports s’égrènent sans histoire, c’est seulement quand le rythme s’accélère qu’elle peut faire preuve d’une certaine lenteur. De toute façon, le GLK n’a pas vocation à « faire péter » des chronos et les routes tortueuses de la Corse nous ont permis d’évaluer tous l’agrément offert par cette boîte à sept rapports.

Sur la route, le GLK offre un excellent compromis entre confort et efficacité. Certes moins tranchant qu’un X3, il offre pourtant un niveau de confort supérieur grâce à des suspensions assez souples pour filtrer les imperfections du bitume mais assez fermes pour limiter la prise de roulis. Des conditions météorologiques chaotiques nous ont également permis d’apprécier le formidable niveau d’adhérence délivré par la transmission intégrale 4-MATIC qui fait varier en permanence le couple entre les deux essieux.

Mais là où le GLK se démarque de ses concurrents, c’est par ses aptitudes en tout-terrain. Si la majorité des clients n’osera jamais mettre une roue dans la terre, le SUV à l’étoile se montre pourtant à son aise hors des sentiers battus. Grâce à ses portes-à-faux réduits et à son importante garde au sol, il peut se permettre d’affronter de petits obstacles, le système 4-Matic veillant au grain. Et pour ceux qui voudraient se concocter un GLK baroudeur, il existe en option le Pack Off Road qui comprend un limiteur de vitesse en descente, un sélecteur de programme pour la conduite tout-terrain, des protections de soubassements, des inserts noirs sur les boucliers et des jantes spécifiques 17 pouces.

Un style affirmé, une présentation flatteuse, des moteurs puissants et un comportement sûr, le GLK semble être le concurrent le plus sérieux du BMW X3. En tout cas, son confort et ses prédispositions au tout terrain lui permettent de prendre un léger avantage sur ce dernier. Seule ombre au tableau, un tarif de base un peu élevé, 48 400 €, et des options un peu trop nombreuses qui pourraient le désavantager au moment de l’achat.

Au diable l’avarice, nous avons fait le choix de l’étoile !

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *