Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Opel Corsa 1.3 CDTI 95 EcoFLEX : Au-delà des apparences

Véritable pilier de la gamme Opel, la Corsa représente à elle seule près d’un tiers des ventes de la marque. C’est pourquoi en 2010 elle s’autorise un petit « upgrade » qui concerne surtout la partie immergée de l’iceberg. Trains roulants et direction modifiés, moteurs plus puissants et plus économes, seul l’emballage ne change pas. Et parmi ces nouveautés, une version sort du lot grâce à ses performances énergétiques, la fameuse EcoFLEX. Petite prise en main de cette championne du CO2.

Dans l’oeil du photographe

Bien malin celui qui sera capable de distinguer la nouvelle Corsa de l’ancienne. Mission impossible en fait puisque la citadine de Rüsselsheim ne change pas d’un iota côté style. Même silhouette ronde et même regard sympathique pour cette quatrième génération apparue en 2006. Certes l’ensemble a bien vieilli mais le choix de ne pas apporter la moindre retouche s’avère risqué face à une concurrence fraîchement renouvelée de type Volkswagen Polo, Citroën C3 ou Ford Fiesta. Pourtant là où notre version EcoFLEX fait la différence c’est que contrairement à la concurrence dans le secteur du « label vert » elle n’est pas obligée de s’enlaidir pour consommer et rejeter moins. Pas d’enjoliveurs disgracieux ni de calandre fermée, la Corsa ne se sent pas obligée d’alerter tout le monde sur son appétit d’oiseau.

Vie à bord

Une fois à l’intérieur même constat, il faut chercher les nouveaux aménagements. Ne cherchez pas, il n’y en a pas. En effet, les plastiques durs et les assemblages imprécis demeurent de série et c’est dommage. D’autant plus dommage que l’ensemble ne manque pas de charme surtout avec l’ambiance bicolore (bleue ou rouge). L’emplacement des commandes est intelligent, la position de conduite sans reproche et l’espace à bord généreux, des qualités que l’on ne retrouve pas forcément regroupées chez les petites jeunettes du segment. Là encore, Opel aurait pu profiter de cette bonne base pour encore améliorer son produit et en faire une référence.

Les équipements

Comme nous l’avons évoqués plus haut, la Corsa EcoFLEX n’est vraiment identifiable qu’à son badge de coffre. Si d’ordre général label écolo rime avec finition au rabais, avec la Corsa c’est plutôt le contraire car l’entrée de gamme Essentia n’y a pas droit. On retrouve donc l’EcoFLEX sur les versions 111 (ex-Enjoy) et Cosmo. La première offre de série la climatisation manuelle, l’ordinateur de bord, le régulateur de vitesse et l’autoradio CD MP3 avec commandes au volant. Plus chère de 1 400 EUR, la seconde rajoute la climatisation automatique, les radars de recul, les feux et essuie-glaces automatiques, les antibrouillards et une sellerie mixte.

Sous le capot

Sur cette version 2010, l’ensemble des motorisations voit ses consommations et ses émissions diminuer, jusqu’à 13 %. Mais vous l’aurez compris, celle qui nous intéresse aujourd’hui c’est l’EcoFLEX animée par le 1.3 CDTI. Équipé d’un filtre à particules de série mais pas du Start & Stop (prévu en fin d’année), ce moteur passe de 75 à 95 ch, voit son couple grimper de 170 à 190 Nm tout en annonçant seulement 98 g/km (- 11 g) et 3,7 L/100 km (- 0,4 L) en cycle mixte. Des performances excellentes qui vont de pair avec un agrément certain. Grâce à ses valeurs de puissance et de couple honorables, ses accélérations et ses reprises sont franches et lui permettent de s’aventurer sur de longues distances sans appréhension. Tonique, ce bloc prouve qu’économe et amorphe ne sont pas forcément indissociables. Un petit regret tout de même, sa sonorité n’est pas vraiment mélodieuse et se fait trop présente à bord.

Sur la route

EcoFLEX ou non, la Corsa 2010 a fait l’objet de petites retouches châssis (amortisseurs, ressorts, barres anti-roulis, essieu arrière) censées améliorer le confort et l’efficacité. Mission accomplie puisque l’amortissement est beaucoup moins cassant qu’auparavant sans que cela nuise à la vivacité et la précision de son comportement. Sans atteindre le niveau d’excellence d’une Renault Clio en matière de compromis confort/efficacité, nous pouvons dire que la Corsa est sur la bonne voie. À noter aussi une direction retravaillée offrant un toucher plus naturel et davantage de remontées d’informations.

Bilan

Comme souvent nous parlerons plus d’évolution que de révolution mais les modifications apportées à la Corsa lui permettent d’affronter sans rougir une concurrence plus jeune. Et concernant la version EcoFLEX, son agrément et ses performances énergétiques la placent parmi les meilleures de sa catégorie, le tout sans Stop & Start ni système de récupération d’énergie. Côté tarifs, la gamme Corsa 2010 démarre à 11 790 EUR (1.0 65 ch Essentia) pour atteindre 23 250 EUR (1.6 turbo 192 ch OPC). Comptez 17 090 EUR pour accéder à l’EcoFLEX.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *