Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Peugeot 3008 : Il n’y a pas que le physique qui compte

Présentée sous la forme du au dernier puis en version définitive à , le a pour mission de conjurer le mauvais sort qui plane sur les à quatre chiffres après l’échec des 1007 et 4007. Pour cela, la marque mise sur la modularité, le raffinement et sur les qualités routières qui ont fait sa réputation. C’est sur la superbe côte dalmate que nous avons pu apprécier les qualités de ce crossover, des qualités cachées sous un physique disons-le différent.



Il faut avouer que les lignes du 3008 ne font pas l’unanimité, même parmi les journalistes, certains (nous ne donnerons pas de nom !) ayant utilisé des qualificatifs plus ou moins flatteurs. Certes le petit dernier n’est pas une beauté classique, mais il affiche sans complexe les gênes comme la large calandre grillagée, le regard remontant haut sur les ailes et les feux arrière à Led au dessin travaillé. Plutôt compact avec 4,36 m en longueur et 1,83 m en largeur, le 3008 est en revanche haut sur pattes – 1,63 m – ce qui en fait un véhicule à mi-chemin entre un monospace et un SUV. D’ailleurs son côté baroudeur peut être peaufiné à l’aide du Pack Look Aventure comprenant des angles d’attaque et de fuite en aluminium satiné, des protections latérales en aluminium brossé et des rétroviseurs chromés.

Du savoir vivre …

En revanche, il y a un domaine dans lequel tout le monde salue le travail de c’est celui de l’habitacle. Les matériaux employés et la finition sont irréprochables, l’ergonomie avec la console centrale orientée vers le conducteur est excellente et la luminosité apportée par le toit panoramique rend agréables les kilomètres parcourus à son bord. Avec ce poste de pilotage dédié à la conduite orné en son sommet de commutateurs façon aviation et du système de visée tête haute, on a l’impression d’être aux commandes d’un jet.

Côté espace, le marque sa position de voiture familiale, les largeurs aux coudes et aux épaules sont généreuses et tous les occupants profitent de rangements astucieux. Le coffre – 512 L voire 1 604 L sièges arrière rabattus – n’est bien sûr pas en reste avec une double ouverture très pratique et l’ingénieux système Multiflex qui permet de moduler l’espace grâce à un plancher à hauteur variable.

Enfin, au niveau de l’équipement, le affiche une dotation de série plutôt complète : climatisation manuelle, frein de stationnement électrique, ordinateur de bord, radio CD MP3 avec prise auxiliaire et régulateur de vitesse sur la finition Confort Pack. Les feux et essuie vitres automatiques, la climatisation bi-zone, les jantes 17 pouces et les antibrouillards sont disponibles dès le deuxième niveau Premium. Ce dernier en version Pack rajoute le toit panoramique, l’aide au stationnement, l’affichage tête haute et la . Pour finir, la finition Féline propose la peinture métallisée, les jantes 18 pouces et la sellerie cuir.

… et du savoir rouler

Essayé en version 1,6 HDI 110 ch, le 3008 s’en sort avec les honneurs. Souple et silencieux, son petit bloc diesel peine toutefois en reprise, la faute aux 1,4 tonne de l’auto. Disponible en boîte manuelle, ce moteur dont les consommations dépassent à peine les 5,0 L/100 km peut également recevoir la boîte pilotée à six rapports, ce qui le rend éligible au . Une version plus musclée 2,0 HDI 150 ch sera bientôt disponible et devrait convenir parfaitement au châssis aiguisé de la lionne.

En effet, question comportement Peugeot reste fidèle à sa réputation. Le 3008 profite de suspensions offrant un très bon compromis confort/efficacité, ses changements d’appui sont vifs et sa prise de roulis maîtrisée. Un caractère qui sera encore amélioré grâce au Dynamic Rolling Control, un contrôle de roulis hydraulique qui équipera les versions de tête essence et diesel. En outre, le 3008 dispose d’un contrôle de traction, pas de transmission intégrale malgré son look de SUV, qui gère la motricité selon cinq modes : Standard, neige, Tout-chemin, sable et ESP-Off. L’efficacité du système sert autant l’agrément de conduite que la sécurité.

Si toutes les motorisations ne sont pas encore disponibles, le 3008 pourra être équipé à terme de six blocs différents allant de 120 à 150 ch en essence et de 110 à 163 ch en diesel. Il sera également le premier véhicule PSA à recevoir une variante en 2011. Plus pratique et plus raffiné qu’un sa cible principale, le 3008 compense son physique particulier par une grande qualité de fabrication et par des aptitudes routières de haut niveau. Enfin, compte tenu des prestations et de l’équipement proposés, il enfonce le clou en terme de prix : de 19 983 EUR en HDI 110 Confort Pack à 25 334 EUR en HDI 110 Féline.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *