Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Renault Koléos : mi-figue, mi-raisin

La rédaction de Webcarnews a essayé le très attendu Koléos a été lancé en 2004 et vient seulement de voir le jour. Une belle surprise au niveau du confort, mais une petite déception au niveau du design.

Un design estampillé Renault.

Le Koléos est un SUV passe partout. 4*4 par sa transmission intégrale, le Koléos est un SUV qui veut se faire une place dans le milieu urbain. Avec un tel design, on sait tout de suite qu’il s’agit d’une Renault. Le tout n’est pas très agressif et manque un peu d’originalité. Le bouclier avant, la calandre et les projecteurs font un peu trop penser à une Mégane. Le hayon arrière est fortement incliné ce qui réduit la capacité de chargement, mais l’ouverture de la partie supérieure facilite l’accès au coffre en cas de stationnement trop rapproché. De profil, le Koléos dispose d’une ligne assez dynamique grâce à son espace vitré fuyant, à sa ligne de toit courbe et à sa garde au sol élevé. Le Koléos revendique son appartenance à la marque aux losanges. Même un peu trop.

À bord du Koléos, sensation de domination garantie.

À l’intérieur, c’est le confort assuré. La position haute du conducteur donne la sensation de dominer la route et d’avoir une vue imprenable sur celle-ci. Le poste de conduite est intuitif, on y trouve rapidement une bonne position. Le toit panoramique ouvrant offre une luminosité agréable à l’intérieur de l’habitacle. Les passagers arrière ont suffisamment de place pour être assis confortablement à trois. À noter, une très bonne insonorisation qui participe au confort. Parce que chaque personne est différente, le Koléos est équipé d’un système de chauffage et de climatisation bi-zone. De plus, les passagers arrière peuvent ajuster le niveau de ventilation à l’aide d’une commande située derrière la console centrale. Grâce à cela, chaque passager peut régler sa température et voyager dans les meilleures conditions.

Renault marque un point avec son coffre qui offre une capacité de chargement très avantageuse. De plus, les sièges de la banquette arrière sont rabattables directement à partir du coffre, ce qui permet un gain de temps. En quelques secondes à l’aide de deux leviers de commande, un espace important est à disposition pour le transport d’objets encombrants.

À l’aise sur toutes les routes.

Le Koléos est chez lui partout. Sur autoroute, le SUV de chez Renault adopte un comportement adapté permettant de voyager confortablement. Sur les petites routes, ses suspensions de bonne qualité, évitant les secousses gênantes, sont appréciées. Mais le Koléos n’est pas un baroudeur prêt à affronter les parcours réservés aux « vrais 4*4 ». À cause de son faible débattement des suspensions et sa faible garde au sol, le dernier de la marque aux losanges ne peut pas franchir n’importe quels obstacles. Ses 1695 kilos se font sentir lorsque le conducteur est une conductrice mais ses 175 chevaux et son couple à bas régime permettent une conduite dynamique et font rapidement oublier la lourdeur du véhicule.

Un confort de route rendu possible grâce à la plateforme reprise du X-Trail.Le Koléos est équipé du système « All mode 4*4 » présent sur le X-Trail. Un coupleur électromagnétique adapte le couple en fonction du revêtement et du mode sélectionné.

Côté consommation.

Trois motorisations, proposées avec des boîtes automatiques ou manuelles, sont disponibles : 2.5 16v de 170 ch, 2.0 dCi de 150 ch et 175 ch. Pour la motorisation essayée, ses 209 g / km de CO2 rejetés ne sont pas très compétitifs au regard de certains concurrents de la même catégorie et aux performances similaires. Le Koléos est donc soumis à un malus de 1600 euros. Côté consommation, le Koléos est un peu gourmand si vous adoptez une conduite dynamique, il faut compter 9,6 l /100 Kms en cycle urbain, 6,8 l /100 Kms en cycle extra urbain et 7,9 l / 100 Kms en cycle complet. Renault propose trois finitions: Expression, Dynamique et Privilège. Les prix vont de 24900 euros à 33800 euros en fonction de la motorisation et de la finition choisies.

Webcarnews a aimé :

-Le confort

-L’habitabilité

-La tenue de route

-Le dynamisme

Webcarnews n’a pas aimé :

-Le design

-Rejet de CO2

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *