Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Smart Fortwo mhd : au quart de tour !

Lancée il y un an, la deuxième génération de Stop & Start, baptisée mhd. Nous avons pris le volant de cette dernière dans les rues parisiennes, son terrain de prédilection.



Comme tous les constructeurs, Smart propose sa solution en faveur de l’environnement. Si certains de ses modèles équipés de moteurs électriques sont déjà en test à Londres, la solution proposée pour le moment aux conducteurs français est le Stop & Start. Développé par l’équipementier Valeo, ce système d’arrêt et de démarrage automatique, nommé mhd pour Micro Hybrid Drive, remplace l’alternateur et le démarreur par un alterno- démarreur entraîné par courroie. Celui-ci alimente le réseau électrique de la voiture, la batterie fortement sollicitée par les cycles successifs de démarrage ayant besoin d’une recharge rapide, et fait aussi office de démarreur.

Cette technologie serait capable de supporter quatre fois plus de cycles de démarrage qu’un démarreur classique. Même si la Smart mhd embarque une batterie renforcée, un calculateur gère en permanence le niveau de charge et s’il n’est pas assez élevé le Stop & Start se coupe pour éviter les pannes. Il se coupe aussi lors des marches arrière afin de faciliter les manœuvres.

À l’usage, il entre en action pendant le freinage en dessous de 8 km/h en coupant le moteur. Ce dernier redémarre dès qu’on lâche la pédale de frein et ce même si la voiture roule encore. Déroutant au départ, il se fait vite oublier et le silence lors des arrêts est fort appréciable.

Le principal attrait du système réside dans les économies réalisées. Si à l’achat il demande une rallonge de 200 €, l’économie de carburant est de 8 % en cycle mixte et de 13 % en cycle urbain. Elle peut même atteindre 19 % si le trafic est très dense. Au 100 km, la différence n’est pas énorme du fait des consommations déjà très basses de la voiture, 4,3 L pour la mhd contre 4,7 L pour la version 71 ch classique. À noter que le système n’est disponible pour l’instant que sur cette motorisation, mais Smart parle d’une application à son moteur diesel qui permettrait de faire descendre la consommation à 2,9 L/100 km. Par ailleurs, le gain en émissions polluantes n’est pas négligeable puisqu’il permet de passer de 112 g/km à 103 g/km. Précisons aussi que la totalité de la gamme du constructeur bénéficie du bonus écologique, même la version Brabus.

Pour le reste, la Smart a révélé un caractère moteur volontaire, les 71 ch n’ont aucun mal à mouvoir les 750 kg de cette puce qui se faufile et se gare n’importe où. Dommage que la boîte séquentielle se montre aussi lente. Dommage aussi que la suspension soit si ferme surtout pour une voiture citadine. La moindre aspérité de la route est directement répercutée dans vos lombaires. Enfin petit bémol pour la finition, certains plastiques et assemblages font un peu « cheap ».



Voiture idéale pour les citadins, la Smart, plutôt respectueuse de l’environnement en version classique, gagne en civisme grâce au Stop & Start. Sans aucune contrainte à l’usage, le surcoût de 200 € qu’il impose est rapidement rentabilisé par les économies de carburant réalisées. Et puis c’est bon pour la planète !

Disponible en trois finitions, Pure, Pulse et Passion, la Fortwo mhd se négocie entre 10 300 € et 12 050 € pour le coupé et entre 13 100 € et 14 850 € pour le cabriolet.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *