Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Avec Voitures.com réservez facilement votre essai près de chez vous

Essai Ssangyong Rexton II 270 XDi 186 ch : la bonne surprise

Le Rexton II de Ssangyong dans sa version haut de gamme a vu son moteur évoluer de 165 à 186 ch et son châssis a adopté une nouvelle suspension arrière indépendante multi-bras. Un regain de puissance bienvenu et d’agilité pour ce SUV assez lourd qui se montre pour le coup relativement dynamique compte tenu de la masse importante de l’engin.

L’essayeur pétri d’idées préconçues sur les productions coréennes reverra son point de vue après avoir essayé le Rexton II 186 ch de Ssangyong. En effet, le modèle phare de la dynamique marque coréenne a pas mal d’atouts pour lui.


Mise à niveau technique

En version « Grand Luxe », le 5-cylindres XDi d’origine Mercedes qui équipe le Rexton II s’est vu doté début 2007 d’un turbo à géométrie variable et a vu ainsi sa puissance gonflée par 21 chevaux supplémentaires, pour atteindre désormais 186 ch (et 402 Nm de couple dès 1.600 tr/min). Le châssis n’est pas en reste puisqu’il a reçu pour sa part une nouvelle suspension arrière indépendante multi-bras, gage d’une tenue de route améliorée, d’autant plus que le Rexton a également changé de transmission intégrale : dénommée AWD, elle se distingue de celle qui équipe la version de base par le fait qu’elle soit permanente avec une répartition 40/60. Voilà pour les dernières modifications.

Au chapitre esthétique, on aime ou pas le Rexton, mais on saluera la sobriété du style du SUV comparé au reste de la production Ssangyong comme le Actyon ou le Kyron dont le design peut laisser perplexe. Le Rexton se veut quant à lui tout en rondeurs et d’allure massive à l’image de ses ailes joufflues. Le lifting du Rexton survenu en milieu d’année dernière a notamment a profité à la face avant avec de nouveaux phares qui remontent haut sur les ailes, une calandre inédite ainsi qu’un bouclier redessiné intégrant des antibrouillards ronds.

De l’espace

A l’intérieur, le Rexton a profité du restylage de l’année dernière pour adopter une nouvelle planche de bord. Celle-ci se veut plus qualitative et a mis de côté l’aspect clinquant de l’ancienne dotation : plastiques mousseux et finition carbone sont bien présents, mais demeurent pas mal plastiques durs qui ternissent un peu le tableau, d’autant plus que certaines fonctions de ventilation situées en bas de la console centrale ne sont pas d’accès évident.

En bon SUV, le Rexton propose un vaste espace intérieur, notamment à l’arrière où les passagers les plus grands pourront voyager confortablement. Le coffre permet un volume de chargement de 530 litres à hauteur de coffre en configuration 5 places et 2 100 litres en configuration 2 places et à hauteur de l’habitacle. Une habitabilité importante bien secondée par de nombreux espaces de rangements.

Equipement tout compris

Le Rexton « Grand Luxe » 186 ch dispose d’une dotation de série complète en proposant les airbags frontaux et latéraux conducteur et passager, l’aide au freinage d’urgence (BAS), l’antipatinage (ABD), le contrôle actif de la prise de roulis (ARP), le contrôle automatique de la motricité (ASR), le contrôle de trajectoire (ESP), le contrôle de descente (HDC), la climatisation automatique avec contrôle de la qualité de l’air, les jantes alliage de 18 pouces, l’allumage automatique des feux, le détecteur de pluie, la direction assistée asservie à la vitesse, les sièges conducteur et passager à commande électrique avec fonction « easy access » et chauffants avec régulateur, les rétroviseurs extérieurs à mémoire, la sellerie cuir et le toit ouvrant électrique… L’équipement se veut ainsi pléthorique, tant au niveau de la sécurité que du confort, les seules options étant constituées par la peinture métallisée et le GPS.

Agile

Sur la route, le Rexton étonne. La suspension arrière multi-bras offre une tenue de route étonnamment saine compte tenu du poids important de véhicule : 2,1 tonnes tout de même ! Notre essai ayant été marqué par une la pluie, le Rexton a fait preuve d’un comportement très sûr sur le mouillé, et il ne semble pas réserver de mauvaises surprises dans ces conditions. Question agilité, on regrettera en ville un rayon de braquage qui nous a semblé un peu démultiplié mais les rétroviseurs de grande taille (rétractables électriquement) se sont avérés très efficaces, de même que la lunette arrière incurvée vers le bas.

Le moteur, asservi à une boîte automatique 5 rapports avec commandes séquentielles déportées au volant, propose une belle énergie malgré 2 tonnes à déplacer. La vitesse maxi s’établit à 180 km/h et les consommations restent mesurées : 9,2 l en cycle mixte selon Ssangyong, pour des émissions de CO2 de l’ordre de 233 g/km (232 pour la version 165 ch).

Pour ce qui est du confort de conduite, le moteur s’avère un peu bruyant en charge et la suspension se montre parfois sèche, mais rien de réellement préjudiciable. La boîte de vitesses est très agréable en mode automatique, les rapports s’enchaînant sans à-coups, de même qu ‘en mode séquentiel, mais les temps de passage restent un peu longs.

Un bilan globalement bon pour ce Rexton II 270 XDi 186 ch.

Proposé à 40 990 euros, il offre un excellent positionnement prix/équipement/performances, d’autant plus que sa qualité de fabrication et son confort, s’ils n’égalent pas la concurrence allemande, demeurent tout à fait acceptables.

Post navigation

Autres essais de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *