Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Fiat Freemont – Le Dodge Journey rebadgé à Genève

Après le Chrysler Grand Voyager sous pavillon Lancia, c’est au tour du Dodge Journey d’intégrer la gamme Fiat. Rebaptisé Freemont pour l’occasion, ce crossover 7 places à vocation familiale vient combler le vide laissé par les Ulysse et Multipla.

Un an et demi après la prise de contrôle par Fiat du Groupe Chrysler, les premiers modèles élaborés en commun commencent à faire leur apparition. Malheureusement l’innovation n’est pas le point fort de cette alliance car les nouveautés se limitent à une modification de l’état civil. C’est donc le cas pour le Journey dont la carrière européenne devait s’arrêter au départ de Dodge. Le grand crossover (4,89 m de long) aux ventes confidentielles s’offre un sursis dans la gamme Fiat sous le nom de Freemont dont les racines latines ne sont pas évidentes au premier abord. Hormis une nouvelle calandre, des feux modernisés, un bouclier plus agressif et de nouvelles jantes, Journey et Freemont sont identiques.

À l’intérieur, Fiat promet des plastiques moussés et une qualité perçue en hausse ce qui ne sera pas trop difficile compte tenu de la finition bâclée du modèle Dodge. Le Freemont conserve toutefois les 7 places ce qui lui permet de s’installer comme le vrai véhicule familial de la gamme Fiat après la disparition des monospaces Ulysse et Multipla. Fort d’un empattement de 2,89 m, le Freemont offre une habitabilité appréciable et bénéficie en plus d’un volume de chargement conséquent, jusqu’à 1 461 L.

L’offre Fiat Freemont se composera de deux finitions avec de série dès l’entrée de gamme les 7 places, la climatisation tri-zone, l’ordinateur de bord, l’autoradio à écran tactile et le régulateur de vitesse.

Sur le plan technique, Journey et Freemont partagent le même châssis mais Fiat annonce des réglages différents au niveau de l’amortissement et de la direction afin de satisfaire la clientèle européenne plus exigeante en matière de comportement. Côté moteur, le Freemont délaisse le TDI d’origine Volkswagen pour le 2.0 Multijet signé Fiat PowerTrain. Uniquement disponible en traction et boîte manuelle, le diesel transalpin sera proposé dans ses versions 140 ch et 170 ch. Seul vestige de l’époque Dodge, le V6 3,6 essence Pentastar de 276 ch figurera au catalogue un peu plus tard en même temps qu’une déclinaison 4 roues motrices et boîte automatique du Multijet 170 ch.

Présenté en mars à Genève, le Fiat Freemont sera commercialisé au second semestre 2011.


Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *