Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Ford GT 2017 : 6 choses à savoir sur l’héritière de la GT40

Ford vient de dévoiler la fiche technique de la nouvelle GT. Verdict : 647 ch. Et alors que les premiers exemplaires arrivent chez leurs propriétaires, nous avons pu rencontrer la belle (la bête ?) au Mans pendant la journée test des 24 heures. Voici ce que nous avons retenu.

La nouvelle GT développe 647 ch ce qui en fait la Ford de route la plus puissante de l’histoire

 

 

Elle est plus ancienne que la Porsche 911

L’histoire de la nouvelle Ford GT, c’est d’abord celle de la GT40. Au départ c’est surtout celle d’un duel entre deux grands hommes de l’automobile, Enzo Ferrari d’un côté dont les voitures dominent la compétition automobile mondiale (6 victoires consécutives d’une Ferrari au Mans de 60 à 65), et Henry Ford II de l’autre qui ne supporte pas qu’un petit constructeur italien lui vole la vedette, lui le géant mondial de l’automobile.

La nouvelle GT aux côtés de sa version course. En fond, la GT40 deuxième des 24h du Mans 1966

La nouvelle GT aux côtés de sa version course. En fond, la GT40 deuxième des 24h du Mans 1966

 

Ford lance donc le projet GT40 dès 1963 en s’associant au britannique Eric Broadley, concepteur de la Lola GT qui servira de base au modèle Ford. Les deux premiers exemplaires sont réalisés pour participer aux essais des 24h du Mans en avril 1964.
La GT40, qui tire son nom de sa hauteur (40 pouces soit à peine plus d’1 m), voit donc le jour quelques mois avant la reine des sportives, la Porsche 911 (entrée en production en novembre 1964). Bien entendu, la GT40 est une voiture de course qui connaîtra une commercialisation « civile » plus tard alors que la 911 est d’abord une voiture de route avant d’être une formidable machine à gagner. Elle a d’ailleurs fêté récemment son millionième exemplaire.

 

C’est la troisième génération

La nouvelle Ford GT, dont la production a débuté en décembre 2016, est la troisième génération de ce modèle mythique de la marque à l’ovale bleu. En effet, la GT 40 sera produite entre 1964 et 1968.
Le renouveau intervient près de 40 ans plus tard quand la construction de la GT (2ème génération) démarre fin 2004. Produite jusqu’en 2006, cette GT en aluminium rappelle furieusement son ainée par ses lignes néo-rétro. Elle développe alors 550 ch grâce à son V8 5,4 L compressé.

La Ford GT de 2004 développe 550 ch grâce à un V8 5,4 L à compresseur

 

En 2015, la marque fait renaître le mythe au Salon de Detroit avec la GT III et l’annonce comme la Ford de route la plus puissante et la plus rapide de l’histoire. Elle est également la première Ford à être construite à partir d’une structure en carbone ( poids inférieur à 1400 kg) et à disposer d’une aérodynamique active (aérations modulables à l’AV, aileron mobile à l’AR).

 

Le modèle de série est plus puissant que la version de course

Tout comme la GT40 en son temps, la nouvelle GT se fait d’abord un nom sur la piste avant de se mesurer aux meilleures supercars de la planète.

Chose étonnante, mais pas rare en raison des réglementations sportives, le modèle de route est plus puissant que celui prévu pour la course. En effet, son V6 3.5 L biturbo développe 647 ch contre seulement 500 ch pour la voiture engagée aux 24h du Mans cette année.

Parmi les performances exceptionnelles annoncées par la GT 2017, on notera aussi un 0 à 100 km/h sous les 3 secondes et une vitesse de pointe de 347 km/h. Des chiffres qui la positionnent en concurrence directe avec les deux stars du moment : la Ferrari 488 GTB (670 ch) et la McLaren 720S (720 ch).

Pour la petite histoire, la nouvelle GT revendique une puissance plus de deux fois supérieure à son ancêtre des années 60, à l’époque une GT40 MKIII de route disposait d’un V8 4.7 L de 310 ch.

 

Elles sont déjà toutes vendues

FordGT_Job1_04

La GT 2017 est assemblée dans l’usine Ford de Markham en Ontario (Canada)

 

Quelques dizaines d’unités pour la GT40, près de 4000 pour la GT II…et pour le moment seuls 1000 exemplaires de prévus pour la GT III. En effet, Ford a prévu une production en très petite série, en raison notamment des contraintes techniques imposées par les technologies de la voiture, sa coque carbone entre autres.

Les 1000 unités annoncées seront construites sur 4 ans et même à plus de 400 000 € pièce, elles sont déjà toutes vendues ! Nul doute que les premières GT à se retrouver sur le marché de l’occasion afficheront un prix plus élevé que celui du neuf. Et cette spéculation ne faiblira certainement pas avec les années.

 

Elle a déjà gagné les 24h du Mans 5 fois

La GT victorieuse en GTpro au Mans en 2016 et la GT40 victorieuse en 1966

 

Pensée pour gagner les 24h du Mans, la GT40 échouera d’abord en 1964 et 1965. Puis viendront ensuite 4 années de gloire (victoires en 1966, 1967, 1968 et 1969). En 1966, Ford réussira même l’exploit de placer trois voitures aux trois premières places finales.

Cinquante ans après la première victoire, Ford fait son retour au Mans en 2016 avec la nouvelle GT. Un retour gagnant puisque la voiture pilotée par le trio Hans/Muller/Bourdais remporte la catégorie GTpro et porte à 5 le nombre de succès Ford dans la Sarthe.

 

Elle remet son titre en jeu dans deux semaines

Les hommes du Chip Ganassi Racing pendant la journée test des 24h du Mans 2017

 

Toujours engagée par le team Chip Ganassi Racing avec 4 voitures au départ (elles portent les numéros 66, 67, 68 et 69 en hommage aux 4 victoires consécutives), la Ford GT remet son titre en jeu en 2017 au Mans. Ce sera le samedi 17 juin à 15hoo.

Nous avons d’ailleurs pu assister dimanche dernier à la journée test et suivre les derniers préparatifs au sein de l’équipe Ford.
Détendu mais concentré, le team Ford fait figure d’épouvantail en catégorie GTpro cette année. Handicapées par un lest (balances des performances imposée par l’organisation en raison de leurs récents succès) et par le remplacement d’un pilote (Bourdais forfait après son accident aux 500 miles d’Indianapolis), les Ford n’ont pas brillé pendant cette répétition générale laissant les meilleurs chronos aux Corvette, Porsche, Ferrari et Aston Martin.

A ce stade impossible d’en tirer des conclusions tant les écarts peuvent changer entre cette journée test et les qualifications la semaine prochaine. Affaire à suivre donc, mais chez Ford l’objectif est clair : une sixième victoire.

L’une des 4 Ford GT qui visera la victoire en GTpro aux 24h du Mans le 17 juin prochain.

 

 

 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *