Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Freelander 2 : embourgeoisement et digne descendance

Bientôt 10 ans pour le Freelander. La pression se faisant de plus en plus forte dans le secteur des SUV compacts, notamment depuis l’arrivée du BMW X3, Land Rover se devait de réagir. Résultat, un Freelander 2 entièrement nouveau largement inspiré de son mythique grand frère, le Range Rover.

Considéré lors de sa sortie comme le premier 4×4 compact au caractère haut de gamme, le Freelander a depuis subi les assauts du temps. Cette gamme de véhicules a en effet adopté un style nettement plus routier et aseptisé. Le Freelander 2 s’est donc mis au diapason et pour cela, il a repris nombre des caractéristiques de son aristocratique aîné, le Range Rover.

Embourgeoisement

A l’instar du Range Rover, le Freelander 2 évite le look « baroudeur ». Ainsi, la roue de secours quitte le pavillon arrière et la version découvrable ne sera pas proposée. D’autres traits du Range Rover se retrouvent dans ce Freelander, à l’image des ouïes latérales à l’avant qui se retrouvent sur le Range Rover Sport. Le design général reste dans la lignée de la marque : massif mais élégant. Si la large calandre, le dessin des feux ou le décrochement du toit appartiennent au Freelander, les passages de roue et la ceinture de caisse sont bien dans l’esprit Range Rover.

Le Freelander prend de l’embonpoint : + 5 cm en longueur pour 4,46 m, + 3 cm en hauteur pour 1,74 m et une largeur identique à 1,81 m. De quoi favoriser l’habitabilité. Le coffre propose ainsi la plus grande capacité de chargement de sa catégorie avec 755 litres en configuration normale, soit 38% de plus que l’ancienne version. Le dessin de la planche de bord est quant à lui beaucoup plus soigné et raffiné que la précédente mouture.



Deux nouvelles motorisations

Les trains roulants ont été retravaillés et disposent maintenant de suspensions indépendantes qui supportent une caisse rigidifiée. De quoi proposer un comportement agile sur route où ce 4×4 devrait briller grâce à deux nouvelles motorisations. Un 6 cylindres issu de chez Volvo développant 232 ch. et 317 Nm de couple. De quoi atteindre les 100km/h en 8,9 s. et 200 km/h pour une consommation mixte de 11,2 L/100 km.

Inauguré sur la Peugeot 407, le 2,2 L HDI biturbo né de la collaboration entre PSA et Ford équipera le Freelander en version diesel. Le moteur passe de 170 à 160 ch, un dégonflage qui profite au couple s’élèvant à 400 Nm à 2 000 tr/min. Le 0-100 km/h est avalé en 11,7 s. pour une consommation qui reste mesurée à 7,5 l/100 km.

Ces deux moteurs seront disponibles avec une boîte manuelle ou automatique, toutes deux à 6 rapports. Le Freelander sera également équipé du système « Terrain Response » qui permet de faire varier les lois d’amortissements, mais aussi de gérer le freinage et l’accélérateur en terrain difficile pour améliorer les capacités en tout-terrain. « Gradient Release Control» sera également présent pour aider le conducteur dans les pentes raides et glissantes.

Le Land Rover Freelander 2 fera ses débuts lors du British Motor Show de Londres qui se tiendra du 18 au 30 juillet 2006. Ses tarifs ne sont pas encore communiqués, commercialisation prévue en automne en France.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *