Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

La saga Fast & Furious en 7 voitures mythiques

Le septième opus de la saga à grande vitesse Fast & Furious sort demain dans les salles françaises. Personnage à part entière sur les 7 volets, l’automobile est peut-être ce qui a le plus contribué au succès de la franchise. Retour sur 7 modèles de légende qui ont brillé sur les écrans.

 

Toyota Supra

Toyota Supra

Le premier épisode de Fast & Furious voit le jour en 2001, l’action est alors située à Los Angeles. Il propulse les acteurs Paul Walker (Brian O’Conner) et Vin Diesel (Dominic Toretto) au rang de stars mondiales. Une voiture aussi voit sa popularité exploser, une Toyota Supra Mk4 de 1995 dont le V6 après préparation développerait plus de 540 ch. Reconnaissable à sa livrée orange spectaculaire, la découvrable japonaise est certainement le premier modèle emblématique de la saga.

En 2003, c’est une autre production nippone qui crève l’écran, la Nissan Skyline GT-R R34 aux mains de Paul Walker. Présente dans la scène d’ouverture du deuxième épisode, une course sauvage dans les rues de Miami, le coupé Nissan (gris et stickers bleus) est finalement détruit par la police.

Nissan Skyline GT-R

Nissan Skyline GT-R

En 2006, Fast & Furious change d’acteur principal (Lucas Black) et de continent puisque l’univers est celui des courses de drift à Tokyo. Malgré tout dans la scène finale, c’est une Américaine qui s’illustre, une Ford Mustang 1967 de couleur verte et animée par un 6 cylindres Nissan, dans une course en montagne face à une Nissan 350Z.

Ford Mustang

Ford Mustang

Pour le quatrième volet (2009), Fast & Furious opère un retour aux sources avec la reformation du duo Walker/Diesel à Los Angeles sur fond de trafic de drogue. La course qui ouvre le film met à l’honneur une Chevrolet Chevelle SS de 1970 (rouge), un muscle-car emblématique malmené puis détruit par Vin Diesel.

Chevrolet Chevelle SS

Chevrolet Chevelle SS

En 2011, la saga déménage à Rio au Brésil. Dans ce cinquième épisode, on voit d’ailleurs les protagonistes subtiliser à la police locale des Dodge Charger millésime 2011 qui seront ensuite préparées pour les besoins d’un braquage.

Dodge Charger Police

Dodge Charger Police

L’avant-dernier film de la saga (2013) envoyait la bande en Europe et notamment à Londres. Au début du film, encore dans une course sauvage, s’illustre une production locale, un coupé Jensen Interceptor de 1971. Dans sa livrée gris mat, la GT anglaise fait vrombir son V8 américain avec à son volant Michele Rodriguez « Leti » qui fait son retour dans la franchise.

Jensen Interceptor

Jensen Interceptor

Cette dernière, tout comme les acteurs Tyrese Gibson, Dwayne Johnson, Jordana Brewster et Ludacris, rempile pour le septième épisode qui visitera cette fois le Moyen-Orient. On devrait y voir Vin Diesel, au volant de la supercar danoise de plus de 1100 ch Zenvo ST1, tenter d’échapper au « méchant » incarné cette fois par Jason Statham.

Zenvo ST1

Zenvo ST1

Impossible enfin de ne pas rendre hommage, à l’occasion du lancement de Fast & Furious 7, à Paul Walker décédé avant la fin du tournage dans un dramatique accident de la route à Los Angeles. Il apparaîtra finalement dans le film, il avait pu tourné quelques scènes, et son rôle sera campé par ses frères pour les scènes restantes.


Post navigation


Publications similaires

2 commentaires sur cet article
  1. votre article est pleins de faute a commencer par la Toyota supra qui ressemble a celle du premier opus hormis les jante , de même pour la Skyline mais la palme revient a la Zenvo ??? dans quelle opus avez vous vue cette Auto ? en revanche dans le 7 on peu y voir une Lykan Hypersport rouge !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *