Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Laurence De Percin

La vérité sur la production automobile en France

Cocorico ! La France est encore un pays où l’on fabrique des voitures. Et pas seulement des voitures. L’industrie française produit aussi toutes sortes de composants automobiles : des pneus (Michelin), des équipements (Valeo), des remorques (Erdé), des camping-cars (O Hara). La crise est passée par là mais on s’adapte.

 

En 2016, un million de voitures Peugeot et Citroën seront produites en France, ont annoncé les dirigeants de PSA. Quant à Renault, le constructeur a prévu de rapatrier la fabrication de la Nissan Micra sur son site de Flins (Yvelines), où les coûts de production vont être plus intéressants qu’en Inde pour fournir le marché européen. Cette relocalisation industrielle sera-t-elle durable ? Il semblerait bien que la tendance soit de nouveau en faveur de l’Hexagone.

308sw_1401pc030

Assemblée à Sochaux, la Peugeot 308 fait partie des modèles bénéficiant du label Origine France Garantie

A la recherche de la compétitivité

La production de voitures sur le sol français revient de loin. Depuis la crise de 2008, elle a chuté de 50 % au profit de pays comme la Roumanie (Logan), la Slovénie (Twingo 3), la Turquie (Clio 4), l’Espagne (Mégane), le Maroc (Logan, Sandero, Lodgy et Dokker). Peugeot et Citroën ont même été obligés de faire appel à des investisseurs chinois pour relancer leur activité.

Pour être de nouveau rentable, les sites de production français de voitures, moteurs, boîtes de vitesses et autres composants auto doivent faire de gros efforts de compétitivité. Les constructeurs les ont chiffré à plusieurs centaines d’euros d’économie à faire pour chaque véhicule.

Et ils ne sont pas les seuls à devoir se remettre en question, leurs centaines de sous-traitants français aussi.

Grâce à tout cela, la France a réussi à repasser devant la Grande-Bretagne en volume de production, alors que cette dernière l’avait pour la première fois dépassée en 2013.

2014_YARIS_STYLE_02__mid

La Toyota Yaris a été la voiture la plus produite en France en 2014

 

Un redressement en douceur

Pour survivre en France il faut s’adapter, redimensionner les usines et les effectifs pour répondre plus rapidement aux aléas des carnets de commande. L’objectif est double : être à la fois plus réactif et plus rentable en France. Car la relocalisation permet aussi d’économiser les coûts de transport et de logistique des pièces et des véhicules produits à l’étranger.

Ainsi Renault aura supprimé près de 7 200 postes en 3 ans (2013-2016). Le site de Flins qui produit la Zoé, a été réduit de moitié, celui de Douai (Nord) qui produit le Scénic, a perdu un tiers de ses salariés.

PSA a fermé son usine d’Aulnay après 40 ans de bons et loyaux services. Restent Sochaux (Doubs), le site historique du constructeur qui produit la nouvelle 308, les 3008 et 5008, et la DS5 de Citroën ; le site de Mulhouse (Haut-Rhin) qui produit la 2008, les C4 et DS4 ; et celui de Poissy (Yvelines) pour les C3 et DS3.

 

Origine France garantie

La troisième génération de la Smart est toujours fabriquée sur le site de Hambach en Moselle

La troisième génération de la Smart est toujours fabriquée sur le site de Hambach en Moselle

 

Pourtant c’est bien Toyota, un constructeur japonais, qui a été le premier à obtenir le label « Origine France garantie » pour sa Yaris produite à Onnaing près de Valenciennes (Nord). Créé en 2011, le label certifie que le produit respecte 2 critères :

–        le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles est situé en France ;

–        50 % au moins du prix de revient unitaire est acquis en France.

Autre bon élève de la production automobile hexagonale : la Smart, dont les 1,5 millions de modèles actuellement en circulation ont été intégralement produits à Hambach (Moselle), son seul et unique site de production rebaptisée « Smartville ». Ironie du sort : elle est allemande !

 


Post navigation


Publications similaires

2 commentaires sur cet article
  1. Bonjour,
    il vous manque le site de Rennes « la janaye » , ou sont produit les 508 et C5 pour le groupe PSA.
    Ainsi que des petites marques comme SECMA ou PGO.

  2. C’est une bonne chose pour le pays que la production reprenne, l’idéal serait d’être un peu plus tourné vers l’avenir avec des véhicules semi-autonomes, autonomes et qui fonctionnent avec un peu moins de pétrole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *