Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Lamborghini Gallardo : sensations taurines

Dans le domaine des voitures de sport, Ferrari, la marque de Sant’Agata entretient sa légende grâce à des modèles spectaculaires qui transpirent la performance. Dernière héritière en date de cette tradition, la Gallardo constitue le ticket d’entrée au mythe Lamborghini. Webcarnews vous invite à bord de cette italienne au sang chaud.



Descendante des Miura et autres Contach, la Lamborghini Gallardo ne peut nier ses origines italiennes. Derrière son physique d’athlète taillé à la serpe, la belle dégage un charme qu’on ne retrouve que dans les productions transalpines. Ramassée sur l’avant, la Gallardo semble prête à dévorer la route, le moindre centimètre carré de sa robe musculeuse est un hymne au sport. Pas de fausse pudeur, tout en elle est agressif, elle ne cache rien, jusqu’à son moteur qui s’expose sous une vitrine.

À l’intérieur, l’ambiance est toute aussi magique avec du cuir pleine fleur du sol au plafond. Fini le temps des Lamborghini à la finition bâclée, depuis le rachat de la marque en 2001 par Audi, la qualité des matériaux et des assemblages s’est pliée aux standards allemands. C’est aussi pour cela qu’on retrouve certains détails communs, comme les commandes de climatisation par exemple. Modernité oblige, la grille de sélection chromée a laissé la place au module de commande de la boîte robotisée E-Gear.



Assez parlé, le V10 s’impatiente et il est temps pour Jean Marie Agosto du Club Stradale, de lui dégourdir les bielles. La mise à feu s’accompagne d’un coup de tonnerre dans les échappements. Le V10 5,0 L de 520 ch commence son récital. Au départ rauque, il tend vers les aigues lorsque l’aiguille du compte-tours approche de la zone rouge, et ce jusqu’à près de 8 000 trs/min. Les accélérations sont démoniaques et les hurlements du moteur, juste derrière son dos, glacent le sang. Avec une telle musique, l’autoradio devient inutile et le moindre passage dans un tunnel incite à rétrograder juste pour écouter le chant de la mécanique. Chaque passage de rapport est accompagné d’à coups violents et la fermeté des suspensions renseigne sur la qualité de la chaussée.

Toutefois, compte tenu du niveau de performances, plus de 300 km/h en pointe et moins de 4,0 » au 0 à 100 km/h, la Gallardo se montre plutôt confortable et peut tout à fait s’envisager au quotidien. Lamborghini a d’ailleurs pensé à installer un système de soulèvement avant qui s’actionne en dessous de 50 km/h et qui permet de passer les dos d’âne et les trottoirs sans arracher l’avant à chaque fois.

Véritable voiture de rêve de par son patronyme, sa beauté et ses performances, la Lamborghini Gallardo est une auto à deux visages. Tantôt furie, tantôt agréable en circulation urbaine, elle symbolise le retour en force de Lamborghini. Ne vous reste plus qu’à attendre le tirage d’Euromillions vendredi soir et vous précipiter samedi matin dans la concession Lambo la plus proche.

Un grand merci à Thomas Gelot du Club Stradale pour sa gentillesse, sa disponibilité et pour nous avoir permis de goûter en tant que passager aux sensations procurées par la Gallardo.

Le Club Stradale propose plusieurs forfaits de 4 800 € à 24 000 € qui permettent de profiter du grand tourisme à l’italienne (Ferrari F430 et 456 GT, Lamborghini Gallardo, Maserati Quattroporte) le temps d’une journée ou d’un week-end.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *