Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Lancement Mazda MX-5 IV – Retour sur 25 ans d’amour

La quatrième génération du roadster emblématique de Mazda arrivera sur le marché français en septembre prochain. Véritable icône de l’automobile, cette voiture plaisir pourrait dépasser le million d’exemplaires en 2015. L’occasion pour Voitures.com de jeter un petit coup d’œil dans le rétro et sur un succès qui dure depuis 1989.

 

Figurant parmi les découvrables les plus vendues de tous les temps, la MX-5 rassemble des communautés de fans très actives

Figurant parmi les découvrables les plus vendues de tous les temps, la MX-5 rassemble des communautés de fans très actives

En présentant la MX-5, la fameuse Miata connue aussi sous le nom de code NA, au Salon de Chicago 1989, Mazda prend un sacré risque. S’inspirer des roadsters britanniques des années 60, les Triumph et MG notamment, alors que presque toutes les marques ont déserté le segment, est osé à plus d’un titre surtout pour une petite marque comme Mazda.

Mignonne à croquer, simple mais efficace, fiable et abordable, la première mouture est un succès immédiat auprès de la presse et surtout du public dont les commandes dépassent largement les capacités de production de la firme d’Hiroshima. Le marché américain est tellement friand de la petite japonaise qu’elle ne posera ses roues en France qu’en 1990.

Commercialisé jusqu’en 1997 avec trois motorisations – 1.6 90 ch / 1.6 115 ch / 1.8 130 ch – le MX-5 NA s’écoulera à plus de 430 000 unités.

En 1998, la MX-5 MK2 troque les feux escamotables contre des feux traditionnels

En 1998, la MX-5 MK2 troque les feux escamotables contre des feux traditionnels

 

A l’image de la Porsche 911, la MX-5 traverse les âges sans jamais se renier

Au Salon de Tokyo 1997, Mazda présente la deuxième génération, MX-5 NB, qui parvient à contenir son poids (à peine plus d’une tonne) et ses dimensions tout en offrant plus de confort et de rigidité. Les réactions sont cependant plus mitigées car le modèle abandonne les fameux feux escamotables pour un regard plus classique et une ligne générale plus cossue.
Les motorisations progressent légèrement avec au lancement le 1.6 110 ch et le 1.8 140 ch. Commercialisée de 1998 à 2005, la version NB subira un restylage en 2001 et verra son 1.8 porté à 145 ch.

Les trois premières générations réunies pour le lancement de la MX-5 MK3

Les trois premières générations réunies pour le lancement de la MX-5 MK3

En 2005, Mazda donne vie à une troisième génération, NC, plus ambitieuse mais qui conserve les fondamentaux : un architecture de propulsion, un poids et une taille contenus pour toujours autant de plaisir de conduite. Le catalogue laisse le choix entre deux blocs essence, le 1.8 126 ch et le 2.0 160 ch.
La finition s’améliore et on frôle l’embourgeoisement avec l’arrivée aux côtés de la traditionnelle capote en toile d’une variante à toit en dur rétractable. Depuis sa commercialisation en 2006, le MX-5 III a connu deux facelift consécutifs, le premier en 2009 et le second en 2012.

Capote souple ou toi en dur, depuis 2009 le client a le choix

Capote souple ou toit en dur, depuis 2009 le client a le choix

 

La quatrième génération renoue avec le côté jouet de la première

Ouvrons une petite parenthèse en comparant les fiches techniques de cette dernière version 2.0 160 ch à toit rétractable (encore sur le marché) et de la première génération animée par le 1.8 130 ch. Cette dernière mesurait alors 3,95 m et affichait 955 kg sur la balance. 25 ans plus tard, le roadster nippon atteint 4,02 m et 1 170 kg. Ses performances sont quand même supérieures : 7’’6 au 0 à 100 km/h et 231 km/h en vitesse de pointe contre 10’’2 et 197 km/h pour l’ancêtre.

Plus sportif, le MX-5 de 2015 perd 100 kg pour passer sous la tonne

Plus sportif, le MX-5 de 2015 perd 100 kg pour passer sous la tonne

Cela nous amène tout naturellement à la quatrième génération dont le style Kodo a rencontré un vif succès lors des derniers salons de Paris et de Genève. Grâce à ses technologies Skyactiv, le MX-5 ND repasse sous la barre des 4,0 m (3,92 m) et annonce 100 kg de moins sur la balance (975 kg). Il renoue avec le côté jouet de la Miata originelle et promet un caractère encore plus sportif.
Côté moteur, au lancement la gamme proposera deux 4 cylindres atmosphériques : 1.5 131 ch et 2.0 160 ch. De quoi permettre à ce modèle devenu légendaire de franchir le cap du million d’unités. Son prix d’appel devrait rester sous la barre des 25 000 €.

mx-5_2014_parisms_exterior_10__jpg300


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *