Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Les voitures présidentielles (1) : la France et les Citroën

L’échéance des élections présidentielles arrivant à grand pas, redécouvrez, grâce à PSA Peugeot Citroën les présidents de la République sous un autre jour, celui des amoureux de la voiture.

La France connait ses premières voitures présidentielles en 1913 sous le mandat de Raymond Poincarré. Beaucoup de constructeurs se lancent alors dans la course à l’Elysée, et parmi eux, de grands noms comme Panhard, Delaunay tente leur chance, mais c’est Gabriel Voisin, bien connu dans le monde de l’aéronautique qui fournit les premières voitures d’apparat. C’est dans les années 20 que Renault figure pour la première fois dans un cortège avec un modèle peu connu, la Reinastella 8 cylindres.

Citroën va ensuite rentrer dans le coeur des présidents de la République Française. Ainsi, René Coty roule en limousine Traction 15CV. L’innovation réside d’ailleurs dans son système de suspension hydropneumatique qui permettait au président et à ses invités d’être vus sans se lever. Mais la célébrité de la marque aux Chevrons va arrivée à son apogée avec la célèbre DS du général de Gaulle. Arrivé au pouvoir en 1958, il lance le début d’une véritable époque Citroën dans les garages présidentiels. Citroën bénéficie alors d’une exclusivité, même si De Gaulle bénéficie de Simca V8. Il privilégiera toujours la DS à tout autre véhicule. C’est surtout après l’attentat manqué du Petit Clamart que son amour pour ce modèle est encore plus fort. C’est sûrement ce qui a rendu la DS comme la voiture présidentielle mythique par excellence.

Pompidou roulait aussi en Citroën

La tradition Citroën s’est ensuite perpétuée au gré des mandats. Le successeur du Général de Gaulle, Georges Pompidou préfère une SM, au puissant moteur V6. Un modèle issu d’une collaboration franco-italienne entre Citroën et Maserati. Une des deux SM sera même utilisée par Jacques Chirac, 24 ans plus tard. Ce même Jacques Chirac, qui serait à l’origine de l’amour de VGE pour la 604.

Un peu plus tard, sous le mandat de François Mitterand, c’est Renault qui fera un retour remarqué, après près d’un siècle d’absence. Mais Citroën ne sera jamais loin puisque François Mitterrand quittera l’Elysée dans une XM. Le dernier président en date, Jacques Chirac, ira même jusqu’à lancer la Citroën C6 en 2005, même si il lui arrive de rouler en Peugeot 607.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous referer au très bon article du magazine on line de PSA Peugeot Citroën

Photo : DR


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *