Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Lexus IS-F : M5 et RS4 en ligne de mire !

On l’attendait depuis un petit moment déjà, depuis le salon de Lexus dévoile enfin la version définitive de sa berline sportive l’IS-F . Rien à voir avec l’impôt ! Au programme, un V8 5,0 L de 423 ch, de quoi jouer dans la cour des références allemandes.



Non, Lexus, filiale haut de gamme de hybrides. La preuve avec l’IS-F, le F symbolisant le circuit du Fuji, du nom de la montagne du même nom au Japon, en partie propriété de Toyota. Cette nippone entend bien se faire une place sur le marché des berlines sportives et elle s’en donne les moyens. D’extérieur, elle est reconnaissable à son bouclier avant largement ajouré, à ses bas de caisses proéminents, à ses jantes forgées BBS de 19 pouces et à ses deux double sorties d’échappement verticales.

Sous le capot, on trouve un V8 tout alu à injection directe et à calage variable électrique de l’admission (VVT-iE) de 5,0 L de cylindrée. Avec 423 ch et 505 Nm de couple, l’IS-F serait capable d’un 0 à 100 km/h en 4 »8 soit aussi bien qu’une Mercedes C63 AMG, et atteindrait 270 km/h en pointe. Côté transmission, son gros V8 est associé à une boîte automatique à 8 rapports (!). Baptisée Sport Direct Shift, elle dispose de palettes au volant et passerait les rapports en seulement 0,1′‘.

Tournée vers le plaisir de pilotage, l’IS-F est dotée du VDIM, un système gérant à la fois l’ABS, la motricité et le contrôle de trajectoire et de stabilité selon trois modes : Sport, Normal et Snow. En mode Sport, les béquilles électroniques restent en veille jusqu’à une certaine limite, mais elles peuvent aussi être totalement déconnectées. Fin du fin en matière de sport, la japonaise est équipée d’une pompe à huile à balayage afin d’éviter tout déjaugeage en cas de forte accélération latérale.

Pour digérer les 423 ch et les 1700 kg de la bête, la suspension a bien entendu été modifiée et le freinage fait appel à l’avant, à des disques ventiles et perforés de 360 mm, pincés par des étriers 6 pistons Brembo, et à l’arrière, à des disques de 345 mm et à des étriers deux pistons.

Si elle a pour objectif de concurrencer les berlines d’outre-Rhin, la Lexus IS-F qui sera disponible chez nous à partir du 1er mars s’est alignée en puissance mais aussi en prix. Un peu mois chère qu’une C63 AMG, il faudra tout de même débourser 72 500 €.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *