Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Lexus LFA : enfin la version de série !

On peut dire qu’elle a su se faire désirer cette LFA, la première GT hautes performances de Lexus. Depuis le premier concept au salon de Tokyo en 2005, elle apparaissait régulièrement sur des photos plus ou moins volées lors de ses séances d’essai sur le circuit du mont Fuji mais aussi sur le Ring. À la veille du salon de Tokyo elle livre tous ses secrets.

Déjà active en compétition, la Lexus LFA se dévoile aujourd’hui en version de série et nous en connaissons certains du côté de Maranello et de Zuffenhausen qui ne vont pas dormir tranquilles. Tout d’abord parce que la Japonaise arbore des lignes pour le moins évocatrices. Sans être particulièrement élégante, la LFA dégage pourtant une certaine finesse mêlée à une grosse pincée d’agressivité. Ses énormes ouies d’aération à l’avant comme à l’arrière, son diffuseur surmonté de trois sorties d’échappement disposées en triangle et son aileron escamotable ne font aucun doute sur ses prétentions. Côté dimensions, on notera une longueur de 4,50 m et une hauteur de seulement 1,22 m.

En passant dans le cockpit, on découvre une ambiance luxueuse avec moquettes épaisses et cuir à profusion, mais aussi sportive avec carbone et aluminium. On remarquera à ce sujet le petit volant à méplat avec ses palettes de changement de rapport et les superbes baquets à coque carbone censés accueillir les deux chanceux qui prendront place à bord.

Des performances de supercar

Construite sur un châssis et habillée d’une carrosserie faisant massivement appel au carbone, la Lexus LFA affiche pourtant près de 1,5 tonne sur la balance (1 480 kg), c’est 100 kg de plus qu’une Porsche Carrera GT en son temps mais 100 kg de moins que l’actuelle Lamborghini Murcielago. Sous le capot, la belle présente un petit V10 de 4,8 L de cylindrée monté en position centrale avant développant la bagatelle de 553 ch et 480 Nm de couple. Accouplé à une boîte séquentielle à six rapports, il transmettra toute sa fougue sur les seules roues arrière, c’est pourquoi elles seront chaussées en 305/30 ZR20 (Av : 265/35 ZR20). Tout ce petit monde devrait permettre à la LFA d’atteindre 325 km/h en pointe et de passer de 0 à 100 km/h en 3 »7, soit des chiffres quasi-identiques à ceux annoncés par la Ferrari 458 Italia. Si c’est pas de la provocation ça !

Attendue sur le marché fin 2010 à seulement 500 exemplaires, la Lexus LFA devrait se négocier aux alentours des 250 000 EUR. Il est même déjà possible de la configurer sur le site international de la marque.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *