Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Nouveau Nissan Qashqai – Nissan joue gros

Il a été le modèle de la relance pour Nissan en 2007, et avec 2 millions de ventes depuis pas question d’aborder son renouvellement avec légèreté. Le Nissan Qashqai deuxième du nom arrive donc avec la même ambition que le précédent, rester le crossover de référence sur le marché. Plus techno, plus cossu, le nouveau Qashqai doit conserver sa clientèle tout en gagnant de nouvelles parts de marché.

Il peut sembler un peu curieux que Nissan ne profite pas de l’exposition médiatique d’un grand salon pour présenter la nouvelle génération de son modèle emblématique. Pourtant, la marque préfère jouer la continuité en exposant son Qashqai II rapidement dans les concessions pour qu’il génère d’emblée du volume.
Comme annoncé, le nouveau Qashqai se veut proche du récent X-Trail avec une nouvelle face avant plus expressive et des formes plus anguleuses. Il semble d’ailleurs vouloir prendre un peu de distance avec le monde des compactes pour se rapprocher de celui des SUV comme en témoignent ses nombreuses protections de carrosserie en plastique noir. Côté dimensions, il évolue peu avec seulement 5 cm de plus en longueur (4,38 m), 2 cm de plus en largeur (1,80 m) et une hauteur réduite de 1,5 cm. Nissan annonce pourtant une habitabilité supérieure avec notamment une meilleure garde au toit et des largeurs aux coudes augmentées. Le coffre quant à lui gagne 20 L pour un total de 430 L. Le Qashqai concurrence donc toujours les compactes traditionnelles et ne souhaite plus s’aventurer sur le terrain des modèle plus familiaux en proposant jusqu’à 7 places. La version +2 est donc abandonnée, les 7 places étant réservées au nouveau X-Trail.

Sur le plan de l’accueil, le nouveau Qashqai arbore un intérieur plus moderne (il était temps!) mais avouons-le un peu austère et sans grande fantaisie. Une volonté là aussi de ne pas désorienter la clientèle des habitués qui avait plébiscité la simplicité de la première mouture. La qualité perçue progresse nettement mais aussi la technologie embarquée avec un système multimédia à écran tactile 7 pouces et toute une batterie d’aides électroniques : stationnement semi-automatique, freinage automatique d’urgence, surveillance des angles morts et de la somnolence, alerte au franchissement de ligne, système de lecture des panneaux et éclairage adaptatif. Dans ce domaine, le nouveau Qashqai surpasse son principal concurrent, le Peugeot 3008 qui caracole toujours en tête des ventes de crossovers en France avec 33 000 immatriculations depuis janvier contre 24 000 pour le Japonais.

Au chapitre technique, le nouveau Qashqai fait table rase du passé en se dotant de nouveaux trains roulants mais surtout de la nouvelle plate-forme modulaire de l’Alliance Renault-Nissan. Inaugurée par le Qashqai, elle est connue sous le nom de « CMF » et permettrait de réduire le poids total de l’auto de quelques dizaines de kilos. Côté moteur, le Qashqai profite de l’économie de groupe en se dotant du 1.2 TCe Renault, rebaptisé pour l’occasion 1.2 DIG-T. Délivrant 115 ch et 190 Nm de couple, cet essence d’entrée de gamme annonce 5,6 L/100 km et 129 g/km. Il sera épaulé à l’été 2014 par un 1.6 DIG-T de 150 ch (5,6 L/100 km – 132 g/km). En diesel, l’offre mise sur le dCi Renault avec le 1.5 110 ch (3,8 L/100 km – 99 g/km) et le 1.6 130 ch (4,4 L/100 km – 115 g/km). Le diesel 130 ch est pour l’instant le seul à proposer en option la transmission intégrale ainsi qu’une boîte automatique, une CVT nommée Xtronic, mais seulement dans sa variante deux roues motrices.

Le carnet de commandes du nouveau Nissan Qashqai est déjà ouvert pour des premières livraisons en février 2014. Assemblé dans l’usine de Sunderland au Royaume-Uni, il devrait présenter des tarifs sensiblement identiques au précédent.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *