Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Nouvelle Volkswagen Passat : très (trop) prudente

Découverte au Mondial de Paris, la septième génération de Passat marque une nouvelle étape dans la stratégie d’uniformisation de la gamme Volkswagen. Toujours plus cossue, toujours mieux équipée, la Passat se distingue surtout par sa nouvelle face avant plus agressive.

Avec 15 millions d’exemplaires vendus depuis 1973, la Passat est un best-seller de la gamme Volkswagen au même titre que la Golf ou la Polo. Pas le droit à l’erreur donc pour la firme de Wolfsburg qui vise la première place des ventes de berline en Europe devant les Peugeot 508 et Citroën C5. Seulement à trop vouloir jouer la sécurité, la Passat tombe dans un classicisme légèrement ennuyeux. Non pas que le nouveau style Volkswagen ne soit pas réussi, la nouvelle calandre et le regard féroce donnent une vraie personnalité à la nouvelle Passat, mais à force d’opérer la même recette sur tous ses modèles Volkswagen risque de tomber dans la caricature et de lasser le public. Toutes ces observations sont également valables pour le break SW dont la silhouette est elle aussi reprise de la précédente mouture.

Côté dimensions, les chiffres sont rigoureusement identiques du 6ème au 7ème opus avec une longueur de 4,76 m, seul le volume du coffre augmente et passe de 485 L à 565 L. La version break SW propose elle un volume compris entre 603 L et 1 731 L.

Au chapitre équipement, la nouvelle Passat opte toujours pour trois niveaux de finition avec en entrée de gamme la version Trendline qui offre de série la climatisation, 6 airbags, l’ESP, l’ordinateur de bord et l’autoradio CD. Les finitions Confortline et Highline complètent l’offre Passat. Parmi les nouveautés technologiques de la Passat VII, on notera un système de détection de la fatigue, le freinage d’urgence en ville, la seconde génération du dispositif de stationnement automatique Park Assist et le très malin Easy Open qui actionne l’ouverture du coffre d’un simple mouvement du pied au niveau du pare-chocs arrière.

Enfin sous le capot, la nouvelle Passat fait une fois de plus confiance aux motorisations diesel TDI (105 ch / 140 ch / 170 ch) et essence TSI (122 ch/ 160 ch/ 211 ch/ V6 300 ch) du groupe. Grâce à la généralisation de la récupération d’énergie au freinage et du Start & Stop, la Passat améliore nettement son bilan énergétique, à partir de 4,2 L/100 km et 109 g/km en diesel et à partir de 5,9 L/100 km et 138 g/km en essence.

La nouvelle Volkswagen Passat (berline et break SW) sera commercialisée fin novembre dans toute l’Europe à un prix d’appel vraisemblablement inférieur à 25 000 EUR.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *