Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Damien Ruliere

Officiel : PSA rachète Bugatti à Volkswagen

Les rumeurs sur la vente de Bugatti avaient démarré quelques jours après l’éclatement du Dieselgate qui menaçait très clairement les finances de Volkswagen. Et bien c’est confirmé,  le Groupe Peugeot-Citroën s’offre Bugatti et permet au constructeur alsacien de redevenir 100 % français.

 

« Il s’agit d’un investissement important pour PSA qui sort tout juste d’une période délicate. Mais Bugatti est un fleuron tricolore qui nous permet de renforcer notre positionnement dans le luxe, un atout sur les marchés asiatiques où le Groupe a de grandes ambitions. Et nous ne pouvions pas laisser Renault profiter trop longtemps du renouveau d’Alpine et être le seul à préserver le patrimoine automobile tricolore. De plus, nous reprenons la marque au moment où elle lance la Chiron, le timing est parfait ! » se réjouit le PDG de PSA, Carlos Tavares dont on connaît la passion pour l’automobile.

En effet, même si le montant de la transaction n’a pas encore été dévoilé, il pourrait s’agir d’une très belle affaire pour Peugeot-Citroën, car Volkswagen n’avait pas réussi à amortir ses coûts de développement avec la Veyron mais laissait croire à une belle rentabilité avec celle qui lui succède.
Présentée au dernier Salon de Genève, la supercar Chiron (moteur W16 de 1500 ch) se serait déjà vendue à plus de 150 exemplaires, soit un tiers de la production prévue. Une belle performance quand on sait que ce bolide capable d’atteindre 420 km/h est facturé au minimum 2,4 millions d’euros.
Le rachat de Bugatti intervient à une période charnière pour PSA qui vient de renouer avec les bénéficies et annonce être en avance sur son plan de redressement. C’est l’occasion aussi pour Carlos Tavares, touché par les critiques sur la hausse de son salaire, de redorer l’image de son entreprise.

De son côté, le Groupe Volkswagen voit dans cette vente l’opportunité de dégager du cash en prévision des amendes qu’il pourrait devoir payer suite au scandale du diesel. Un scandale dont on attend encore de connaître les répercussions sur le résultat 2015 (publication fin avril).

Enfin à Molsheim en Alsace, fief de Bugatti et lieu de production de la Chiron, on regrette le départ de Volkswagen mais on se félicite que la marque fondée par Ettore Bugatti en 1909 redevienne 100 % française.


Post navigation


Publications similaires

3 commentaires sur cet article
  1. De sources bien informees il paraitrait meme que la production du moteur de la 204 serait relancee pour palier au manque de w12 WV…..a suivre

  2. Eh oui retour aux sources. Ettore Bugatti n’a-t-il pas créée pour Peugeot:
    – La Bébé (en 1911-1913)
    – Le moteur de la 201x (type « 48 » dans la nomenclature Bugatti.
    On nage dans le bonheur, pour ces retrouvailles, comme un poisson dans l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *