Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Rédaction

Réforme du Permis : Du nouveau pour 2015

Pour beaucoup de jeunes, le permis est un passeport pour l’emploi. C’est un élément important pour l’insertion sociale et professionnelle. Pourtant, l’obtention du permis se révèle plus difficile qu’il n’y parait. En cause, une facture excessive et des délais trop longs d’attente pour se représenter à l’examen en cas d’échec. Mené par le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, la réforme du permis bénéficiera aux 800 000 candidats qui se présentent chaque année en France. Explications.

La réforme du permis de conduire a pour objectif de le rendre plus accessible. Après plusieurs mois de concertations, le gouvernement prévoit des mesures simples dont certaines sont applicables immédiatement. En effet, depuis le 1er novembre 2014, l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) est accessible dès 15 ans, contre 16 ans auparavant. Les chiffres démontrent que les candidats qui l’avaient adopté décrochent bien mieux leur permis dès la première fois (74%). Il sera possible de passer le permis à 17 ans, sans pouvoir conduire seul avant 18 ans. Une méthode d’apprentissage moins onéreuse qu’une formation classique.

1600 € en moyenne et 3 mois entre chaque présentation, les chiffres du permis donnent le tournis

En effet, le permis en France coute en moyenne 1 600 €. Il peut atteindre jusqu’à 3 000 € pour ceux qui échouent au premier passage. Des délais d’attente pour repasser l’examen qui peuvent atteindre jusqu’à 98 jours (3 mois) en moyenne. A titre de comparaison, dans les autres pays européens les délais sont en moyenne d’un mois et demi. Des délais trop longs que le gouvernement souhaite réduire en modifiant la méthode d’attribution des places d’examen aux auto-écoles. Au lieu de 3 mois, l’idée est de ramener les délais à 45 jours. Le tout sans vague d’embauches d’inspecteurs du permis de conduire, mais en augmentant le rendement quotidien par personne et en externalisant les passages du permis poids lourd et du code. Le but est de dégager près de 500 000 places d’examens en plus.

Des objectifs ambitieux pour 2015

En 2013, 933 937 permis ont été délivrés, soit -3,5% par rapport à 2012. Pour 2015, l’Etat parie sur 1 150 000 en 2015 et 1 270 000 en 2016. Soit +26,4% de permis délivrés en France entre 2013 et 2016.
Pour cela, il souhaite mobiliser des retraités de la gendarmerie et de la police nationale pour décharger les inspecteurs de la surveillance de l’épreuve théorique (le code). De plus, les épreuves pratiques seront raccourcies (de 35 à 32 minutes) afin de créer 117 000 places d’examen en plus. Cet ajustement permettra le passage de 13 examens par jour au lieu de 12. À l’issue de la réforme, 88 % du temps consacré par les inspecteurs aux examens sera concentré sur le permis B contre 66% aujourd’hui. Le gouvernement souhaite également développer le permis à 1 euro par jour. Mis en place en 2005 et encore méconnu il pourrait s’ouvrir aux candidats ayant subi un premier échec.
Les premiers effets de cette réforme ne sont pas attendus avant la fin du premier semestre 2015, voire la fin de l’année.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *