Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Renault Captur : l’offensive du losange sur le segment des crossovers urbains

 

Fort depuis quelques mois de l'arrivée de Laurens van den Acker dans ses équipes de design, Renault veut profiter de l'aura de son prodige pour s'attaquer sur un terrain inconnu, celui des crossovers urbains. Pour son nouveau Renault Captur, il va s'appuyer sur trois points forts, le style, l'habitabilité et le plaisir de conduite.

 

Rassuré par les critiques sur ses nouvelles Clio et Twingo, toutes deux pensées par Laurens van den Acker, Renault compte bien continuer sur sa lancée en tentant de s'aventurer dans un segment encore vierge dans son histoire. Le marché des crossovers urbains a évolué depuis plusieurs années, actuellement vampirisé par Nissan et son Juke et qui vient d'enregistrer l'arrivée de Peugeot avec son 2008. Comme pour marquer à la culotte son concurrent français, Renault dévoile donc son Renault Captur, fort en courbes, rassurant à l'oeil nu avec des lignes fluides et conservant les gênes de la marque (notamment le Losange agrandi sur la calandre) comme le souligne Benoît Bochard, directeur de Gamme Produit – Segment A/B. Autre symbole de son avancée stylistique, sa silhouette est dynamisée par un pare-brise avancé et incliné. Son gabarit est volontairement compact, sa gare au sol est surélevée, ses roues sont agrandies et ses bas de caisse sont couverts de protections. Sa carrosserie bi-ton conclue l'effet visuel et différencient joliment le pavillon et les montants du reste de la carrosserie.


 

Un intérieur spacieux et accueillant

Second point fort de ce Captur, son habitabilité et son espace malgré ses dimensions contenues (4m12). L'espace à l'intérieur de l'habitacle semble très confortable. Renault emploie même les grands mots et parle d'un "monospace à l'intérieur". Il faut dire que le Losange s'est employé, à grand renforts de couleurs et de personnalisation, à rendre l'intérieur du Captur exclusif et accueillant. Si Renault parle de monospace, c'est surtout pour sa position de conduite haute, son grand coffre, sa modularité et son rangement innovant. Pour ce qui est des dotations de série, le constructeur français n'a pas mégoté avec une carte d'accès mains libres, l'aide au démarrage en côte, la caméra et le radar de recul. En option, la nouvelle tablette tactile multimédia  intégrée et connectée Renault R-Link sera aussi disponible.


 

Des moteurs au top de la technologie

Dernier atout, et non des moindres, avancé par Renault, la maniabilité et le plaisir de conduite emprunté à une berline compacte. Pour ce faire, il faut se pencher sur la filiation du modèle Captur. Il est en effet dérivé de la plateforme de la nouvelle Clio, plébiscitée pour son agrément de conduite. La Renault Captur voudra donc s'en inspirer largement et notamment en matière de tenue de route, de brio moteur, de maniabilité et de compacité. Si l'on ne connaît pas encore la teneur exacte des moteurs qui trouveront refuge sous son capot, on sait déjà que la Captur sera motorisée par des blocs essence ou diesel "dernier cri de la technologie Renault qui seront "Best in Class" en terme de consommations et d'émissions de CO2 à partir de 96g de CO2/km". 

Dernière info importante, ce Renault Captur sera produit dans l'usine Renault de Valladolid (Espagne) et sera officiellement dévoilé durant le Salon de l'Automobile de Genève en mars 2013 avant de rentrer en commercialisation.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *