Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Renault Clio RS 16 – Presque 300 ch dans la Clio !

Longtemps reine incontestée des petites GTI, la Clio RS avait perdu de sa superbe avec la dernière génération et la concurrence était également devenue plus sérieuse. Peut-être un peu frustrées, les équipes de Renault Sport remettent les pendules à l’heure avec la Clio RS 16 animée par le 2.0L 275 ch de la Mégane Trophy-R. C’est la Clio civile la plus puissante de l’histoire !

Renault_78769_global_fr

L’histoire de la Clio RS 16, c’est un peu celle de la mythique R5 Turbo qui se répète. Un petit groupe, le dossier de presse parle d’une dizaine de personnes définies comme « une équipe commando », qui rappelle celui de Jean Terramorsi puis de Michel Têtu quand il développe à partir de 1976 la R5 à moteur central arrière.
A l’époque, Renault mise à fond sur la suralimentation en compétition (F1 et 24h du Mans) et la R5 Turbo est censée traduire ce progrès technologique sur la route. En 2016, la Clio RS 16 est là pour célébrer les 40 ans de Renault Sport ainsi que le retour en F1 de la marque au losange.
Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la voiture, qui arbore les couleurs de la monoplace du Renault Sport Formula One Team, sera présentée officiellement ce week-end à l’occasion du Grand Prix de Monaco aux mains notamment du pilote maison Kevin Magnussen.

Une voiture potentiellement homologable

Renault_78768_global_fr

Développée en seulement en cinq mois, la Clio RS 16 est considérée pour le moment comme un concept-car et rien ne dit qu’elle profitera d’un avenir en série, même en série très limitée. Malgré tout il y a des raisons d’espérer car des tests de roulage ont été menés sur différents circuits et pour définir le projet, on explique chez Renault « qu’il fallait rester proche de la réalité et recourir à des solutions simples et ingénieuses pour parvenir à un véhicule potentiellement homologable ». Ca sent bon la mise en production quand même !
Il faut dire que les ingénieurs ont utilisés presque exclusivement des pièces déjà disponibles : le 4 cylindres turbo de la Mégane RS Trophy-R, ainsi que sa boîte de vitesses, son système de refroidissement, ses suspensions et freins, le train arrière de la Clio R3T (version rallye) ou encore l’aileron de la Clio Cup (version circuit). Pour l’anecdote, adapter un tel moteur dans cette citadine a nécessité l’emploi de pièces de Mégane mais aussi de Kangoo et d’Espace.

Au final, avec 275 ch et 360 Nm de couple, la Clio RS 16 n’est ni plus ni moins que la Clio la plus méchante de l’histoire – la Clio V6 n’a jamais dépassé les 255 ch – et même le modèle routier le plus performant jamais imaginé à Viry-Châtillon.

Parmi les petites spécificités de cette Clio RS ultime, on notera une caisse élargie de 60 mm, des jantes 19 pouces spécifiques qui ont nécessité une découpe des ailes et la pose d’extensions en matériaux composites, un silencieux de marque Akrapovic et une batterie lithium-ion plus légère.

En attendant d’en savoir plus sur le futur de cette Clio RS 16 et peut-être de la voir au Mondial de Paris en octobre, elle fera un détour fin juin par le Festival of Speed de Goodwood.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *