Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Rédaction

Renault Twingo 3 – Salon de Genève 2014 – R5 spirit

40 ans après la R5 et 20 ans après la première Twingo, Renault essaye de réinventer la mini-citadine avec la Twingo de troisième génération. Annoncée à Genève, celle qui partage ses dessous avec la futur Smart affiche de nouveau une bouille craquante et mise sur des choix techniques osés.

 

 

Mal-aimée en raison d'un physique très (trop) banal, la deuxième génération de 2007 avait malgré tout permis d'élever le niveau des prestations routières et d'accueil de la Twingo. Et ce manque de sex-appeal ne l'a pas empêché d'être un succès commercial, encore près de 40 000 immatriculations en France l'an dernier avec une 9ème place des ventes.
A l'image de ses derniers produits, Renault a décidé de revenir à un design plus émotionnel et le moins que l'on puisse dire en voyant les premiers clichés de la Twingo 3 c'est que le pari semble réussi.

 

Bien inspirée par les concepts Twin'Z et Twin'Run de l'an dernier, la nouvelle Twingo a beau arborer une silhouette de Fiat 500 sa face avant est celle de la populaire R5. La forme de son hayon vitré et ses ailes arrière marquées rappellent même la R5 Turbo. On retrouve enfin avec plaisir le toit souple coulissant comme sur la Twingo 1.
Pour autant la Twingo 3 ne vit pas dans le passé. Sa calandre noire ornée du gros losange et ses feux de jour à Leds sont bien d'aujourd'hui et parfaitement en accord avec le style Renault dicté par Laurens Van Den Acker.

 

 

Une propulsion à moteur arrière
Côté dimensions, la puce française perdrait une dizaine de centimètres pour repasser sous les 3,60 m. A l'inverse, son empattement s'allongerait d'autant pour une habitabilité encore supérieure. L'objectif de cette nouvelle Twingo est de renouer avec le côté malin du modèle originel.
Elle se dote donc pour la première fois de son histoire d'une carrosserie 5 portes. Enfin les places arrière d'une Twingo vont être faciles d'accès ! Petite astuce pour ne pas perturber son profil dynamique, les poignées des portes arrière sont dissimulées dans l'encadrement des vitres à la manière de la dernière Clio.

 


Mais cette carrosserie « plus familiale » n'est pas la seule révolution de cette Twingo 2014. Fruit d'un accord avec l'Allemand Daimler, la Twingo partage sa plate-forme avec les futures Smart 2 et 4 places. Elle adopte ainsi une architecture de propulsion à moteur arrière. Il fallait oser, d'autant qu'avec son style nous réclamons déjà une version sportive suralimentée afin de ressusciter la R5 Turbo.

 

Mais selon Renault, ce choix technique a été dicté par une volonté de réduire la masse et le gabarit, mais aussi d'améliorer la maniabilité et les qualités dynamiques du modèle. N'oublions pas non plus que les coûts de développement ont été partagés avec Daimler. En ces temps difficiles, ça compte.

Renault reste encore discret sur les motorisations de cette nouvelle Twingo. Le 3 cylindres turbo 0.9 Tce 90 ch ainsi qu'une version atmosphérique de 65 ch constitueraient l'offre de lancement. Et la boîte double embrayage EDC serait au programme prochainement.

 

 

Plus de précisions et la découverte de l'habitacle à l'ouverture du Salon de Genève début mars. 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *