Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Salon de Francfort 2013 – Peugeot 208 HYbrid FE – Les chiffres tombent

Rencontrée sous forme de maquette à Genève, le concept Peugeot 208 HYbrid FE prendra vie à Francfort mi-septembre. Développée en partenariat avec Total, cette hybride essence non-rechargeable annonce des performances prometteuses pour une consommation et des rejets très faibles.

Un 0 à 100 km/h en 8’’0, une consommation mixte de 2,1 L/100 km pour des rejets de 49 g/km, les chiffres annoncés par la 208 HYbrid FE ont de quoi interpeller. Il faut dire que Peugeot n’a pas ménagé ses efforts pour associer agrément de conduite et performances énergétiques. En premier lieu, la 208 HYbrid FE a bénéficié d’un travail aérodynamique poussé avec un coefficient de pénétration dans l’air optimisé de 25 %. Calandre, boucliers, ligne de toit, jantes, les modifications esthétiques de manquent pas entre une 208 de série et le concept mais rien n’est gratuit et se met au service de la baisse des consommations.  Peugeot a également équipé son étude de panneaux de carrosserie et d’un plancher en matériaux composites, et de vitres en polycarbonate pour un poids en baisse de 20 %, sous la barre des 800 kg. La marque innove en utilisant de la résine pour certaines pièces de l’habitacle et même de la fibre de verre au niveau des trains roulants. En effet, une lame façonnée dans ce matériau est installée sur l’essieu avant en remplacement des suspensions, des triangles inférieurs et de la barre anti-roulis. Pour compléter le tableau, on notera un freinage puissant afin d’optimiser la récupération d’énergie lors des décélérations et des roues 19 pouces chaussées de pneus Michelin spécifiques à bande de roulement étroite.
Côté moteur, la 208 HYbrid FE n’est pas une hybride diesel, mais bien une hybride essence et non-rechargeable. Elle associe un 3 cylindres VTi de 68 ch – cylindrée de 1,2 L et non de 1.0 L – à un moteur électrique développant 30 kW et alimenté par une batterie lithium-ion. Notons que l’ensemble électrique, qui sert à la fois de démarreur, de générateur, de marche arrière et permet un roulage en 100 % électrique, profite de l’expérience acquise par Peugeot Sport avec la 908. Le moteur essence, lui, n’est pas en reste avec un allègement significatif de l’équipage mobile, des modifications au niveau du collecteur et de l’échappement, une augmentation du taux de compression et l’utilisation de lubrifiants et d’additifs spéciaux de façon à réduire au maximum les frottements. 
La Peugeot 208 HYbrid FE marque donc un nouveau pas vers une génération de motorisations performantes mais économes. En revanche, si sa technologie semble aboutie, elle ne devrait pas arriver en série avant plusieurs années.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *