Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Salon de Francfort 2015 – Audi A4 & A4 Avant IV – Ce qui ne se voit pas

Evoluer sans jamais heurter les fidèles, tel est le fond de commerce de l’Audi A4 depuis plus de 20 ans. Préférant miser sur les sauts technologiques que sur l’esbroufe visuelle, la berline allemande ne déroge pas à ses principes pour cette quatrième génération.

Audi-A4-7

Après le choc provoqué par l’Alfa Romeo Giulia la semaine dernière, difficile ne pas trouver cette nouvelle A4 un peu timide. Il faut dire que les deux constructeurs ne poursuivent pas le même objectif : se relancer en frappant un grand coup pour la firme italienne, renouveler en douceur une recette de 20 ans qui fait référence pour le géant allemand.

Audi-A4-10

Justement, à part son regard un peu plus énervé, sa nouvelle calandre, ses lignes latérales légèrement retendues et sa poupe affinée façon A3 berline, la nouvelle A4 pourrait avoir du mal à se distinguer du modèle de 2008 aux yeux des non-initiés. Côté dimensions aussi l’évolution est mineure avec seulement 3 cm de plus en longueur (4,73 m).
A propos de la version break Avant, dévoilée en même temps que la berline, on notera un effort supplémentaire d’alléger visuellement la poupe pour augmenter un peu plus le dynamisme de sa silhouette.

Audi-A4-Avant-9

La référence technologique du segment

A l’image du nouveau Q7, avec lequel elle partage sa plate-forme perdant ainsi au passage jusqu’à 120 kg, l’A4 a plutôt bénéficié d’un travail de fond. La technologie étant au centre des préoccupations avec l’arrivée notamment :

 

–       d’un système de conduite automatisée dans les embouteillages

–       d’un mode de conduite prédictif qui adapte les réglages moteur/boîte/suspensions/éclairage en fonction du tracé du GPS

–       de l’éclairage 100 % Leds de série et Matrix Leds en option

–       de l’instrumentation 100 % digitale (virtuel cockpit)

–       d’un système de climatisation avec commandes sensitives

–       de l’affichage tête haute

–       des systèmes Apple CarPlay et Android Auto

 

La nouvelle A4 reprend donc le leadership de la catégorie en matière de technologies embraquées, même si la plupart des nouveautés figurent dans la liste des options.

Audi-A4-12

Côté moteur, là encore pas de révolution mais plutôt des versions optimisées de motorisations déjà existantes avec :

–       en diesel le 2.0 TDI 150 ch qui dans sa version Ultra revendique 3,7 L/100 km et 95 g/km et un V6 3.0 biturbo fort de 272 ch

–       en essence le 1.4 TFSI 150 ch sans la coupure des cylindres, l’inédit 2.0 TFSI 190 ch Ultra à taux de compression variable et le 2.0 TFSI 252 ch

 

Côté transmission, en fonction du moteur le client aura le choix entre boîte manuelle 6 rapports, double embrayage Stronic 7 rapports, automatique Tiptronic 8 rapports, puis traction ou intégrale quattro.

Plus tard, courant 2016, la gamme s’étoffera de versions diesel plus modestes, 4 cylindres 122 ch et 6 cylindres 218 ch, tandis que des variantes hybrides g-tron (gaz naturel) et e-tron (plug-in essence), ainsi que des sportives S et RS sont déjà prévues.

 

Le lancement commercial des nouvelles A4 et A4 Avant est attendu en novembre.


Post navigation


Publications similaires

Un commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *