Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Rédaction

Salon de Genève 2006 et la voiture de demain : BlueCar



C’est à l’occasion du 76ème Salon de Genève 2006, qui a lieu du 2 au 12 mars, que la nouvelle voiture du futur, entièrement électrique a été présentée par Bolloré.

Un concept devenu « réalité »



Cette petite voiture qui a été présentée comme concept-car lors du salon de Genève 2005, est maintenant devenue réalité.

Conçu par le Groupe Bolloré, ce véhicule ultra-compact est le premier véhicule véritablement électrique par opposition aux différentes voitures « électrifiées » (des automobiles construites pour la propulsion thermique, essence ou diesel, et adaptées après leur conception à l’énergie électrique) et proposées jusqu’à présent sur le marché.

Des essais plus qu’encourageants

BlueCar revient à Genève après avoir accompli plusieurs centaines de kilomètres sur différents circuits français, qui valident ses performances et encouragent le constructeur :

  • Une autonomie d’environ 250 km.
  • Une vitesse de pointe de 120 à 125 km/h.
  • Des performances en accélération : 6,3 s pour passer de 0 à 60 km/h.
  • Un temps de recharge rapide de l’ordre de 6 h.

Ces performances sont atteintes grâce aux batteries Lithium-Métal-Polymère développées par BatScap.

La difficulté de présenter un modèle électrique



La hausse des prix du pétrole et l’augmentation de la pollution dans les centres urbains avaient déjà favorisé une résurgence de la voiture électrique dans les années 80. Pour répondre à une demande naissante, les constructeurs proposent des véhicules qui ne sont rien d’autres que des voitures conventionnelles « électrifiées ». Si leurs performances limitées ne sont pas un obstacle majeur, leur très faible autonomie et leurs tarifs trop élevés les rendent sans grand intérêt pour le grand public. De ce fait, le marché ne peut prétendre être florissant. En 2003, il s’élevait à 113 immatriculations en France, soit 0,01 % du marché global. Aujourd’hui, la tendance est aux véhicules hybrides.

Des demandes potentielles en masse

Il existe pourtant une attente forte pour des véhicules écologiques et économiques, notamment de la part des entreprises qui utilisent des flottes captives en milieu urbain ou périurbain, comme EDF, GDF et La Poste. De plus en plus de particuliers sont également sensibles à la protection de l’environnement et sont prêts à goûter aux avantages d’une voiture électrique.

Une économie et un attrait renforcés par les mesures fiscales incitatives à l’achat de ce type de véhicule : un particulier acquérant une voiture électrique bénéficie ainsi d’une aide financière de 3 000 € si cette acquisition est couplée à la destruction d’un véhicule mis en circulation avant le 1er janvier 1997. Un contexte des plus favorables à une voiture électrique conçue comme telle et bien adaptée à l’usage qui lui est assigné.

Bolloré ou la naissance d’un constructeur

Bolloré, pour le moment, se consacre à la fabrication des batteries Lithium-Métal-Polymère, la particularité de son petit bijou BlueCar et a décidé d’investir environ 150 millions d’euros pour l’usine et sa production de batteries.

Parallèlement, le groupe est aujourd’hui à la recherche de partenaires constructeurs disposés à construire cette voiture électrique. A bon entendeur …

Ce véhicule pourrait être vendu aux alentours de 20 000 euros, auxquels pourra être soustrait l’aide de l’état à l’achat de véhicules propres.

A noter : la consommation en électricité 10 fois moins chère que pour l’essence amortira très vite ce prix quelque peu élevé.

Il faudra tout de même attendre encore quelques années avant que cette nouveauté ne sillonne les rues et routes de France. Mais un avenir souriant est en train de naître pour BlueCar.

Pour en savoir plus sur les caractéristiques de la BlueCar cliquez ici.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *