Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Salon de Genève 2011 – Lamborghini Aventador LP 700-4

Après des mois de rumeurs, de teasers, de clichés plus ou moins volés, la nouvelle arme de Sant’Agata dévoile enfin ses charmes. Après 10 ans de carrière, la Murcielago cède la place à l’Aventador, une brute animée par un V12 de 700 ch et aux performances d’un autre monde.

Si elle tient son nom d’un célèbre taureau de combat, la Lamborghini Aventador LP 700-4 puise ses racines dans une lignée prestigieuse qui remonte à 1964 avec la 350 GT, première voiture Lamborghini à moteur V12. Suivirent ensuite d’illustres bolides qui ont fait rêver des générations : Miura, Countach, Diablo et plus récemment Murcielago. 10 ans après sa présentation, cette dernière laisse donc sa place à l’Aventador dont le style sauvage s’inspire fortement de la Reventon (2007). Taillée à la serpe (au laser, on est en 2011 !), l’Aventador ne décevra pas les amateurs de la marque, ni les carrossiers d’ailleurs car avec 4,78 m de long, 2,26 m de large et seulement 1,14 m de haut, les petits bobos en stationnement seront fréquents. Construite sur une coque en matériaux composites (plastique et fibres de carbone), la belle repose sur des suspensions à basculeurs comme en compétition et confie son freinage à l’association carbone céramique. Le morceau de choix de cette Aventador reste son moteur, en position centrale longitudinale (c’est de là que vient le « LP »), son V12 6,5 L développe 700 ch et 690 Nm de couple. Avec une masse (1 575 kg) réduite de 100 kg par rapport à la Murcielago la nouvelle arme anti-Ferrari et anti-tout ce qui bouge d’une manière générale annonce des performances à la hauteur du mythe : 2 »9 au 0 à 100 km/h et 350 km/h en pointe. Notons enfin que l’Aventador utilise une nouvelle boîte robotisée ISR à 7 rapports 40 % plus rapide que l’ancienne et bien entendu une transmission intégrale Haldex de quatrième génération.

Présentée cette semaine à Genève, la Lamborghini Aventador LP 700-4 sera livrée à ses premiers clients à la fin de l’été contre un chèque d’au minimum 255 000 EUR.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *