Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Salon de Genève 2013 : Rolls-Royce Wraith – Bentley en ligne de mire

Le salon suisse est le théâtre de la présentation de la Rolls-Royce la plus puissante de l'Histoire. Comme pour démontrer au grand public que la marque sait aussi faire dans la sportivité luxueuse. Car le luxe n'a pas pris les jambes à son cou dans la nouvelle Wraith, il reste très présent et rend le modèle toujours plus exclusif. Cette Ghost de luxe est donc parfaitement tailler pour venir ronger les platebandes de Bentley.

D'aucuns craignaient que Rolls se lance à corps perdu dans la recherche de sportivité en perdant son cachet, ce luxe qui fait du constructeur anglais (sous le pavillon allemand de BMW depuis désormais 15 ans) une marque mythique dans le monde de l'automobile. Cette Rolls-Royce Wraith ne devait surtout pas décevoir les inconditionnels du Spirit of Ecstasy. La mission semble avoir été parfaitement accomplie par les ingénieurs de sa Majesté. Le patronyme du véhicule est le symbole de cette continuité puisque Wraith signifie "spectre", toujours avec cette connotation de l'au-delà déjà utilisée pour Phantom et Ghost. Version Coupé de la Ghost, la Wraith a perdu 13cm par rapport à la berline pour atteindre une taille de 5,27m. Une taille maxi qui la place bien au-dessus des modèles généralistes les plus luxueux des constructeurs allemands. Elle garde, pour le plus grand bonheur des fans, une réelle allure de Rolls, une élégance reconnaissable parmi tant d'autres et un visage bien familier malgré un lifting de la calandre bien aidé par un léger recul de la grille. 


 

Un ciel de toit à couper le souffle

A l'intérieur, c'est Byzance avec l'emploi de matériaux hyper exclusifs comme du bois précieux traité par un nouveau procédé lui donnant du grain et une finition satinée, ou du cuir somptueux emprunté à la Phantom. Le ciel de toit est lui paré de 1 340 lampes en fibre optique (en option) comme pour offrir une perspective étoilée à l'intérieur même du véhicule, un procédé baptisé Starlight Headliner. Le poste de conduite est lui aussi particulièrement soigné, comme pour casser l'image selon laquelle une Rolls est obligatoirement conduite par un chauffeur et dans laquelle il est seulement intéressant de s'installer à l'arrière. La direction se veut beaucoup plus agile, la position de conduite est haute, comme à l'accoutumée. Et que dire de ce tout nouveau système GPS à commande vocale qui calcule automatiquement le meilleur itinéraire selon plusieurs critères (kilométrage, trafic, travaux, etc…).


 

624ch sous le capot

C'est sous le capot que les changements sont les plus significatifs puisque cette Rolls-Royce Wraith n'est rien d'autre que la plus puissante jamais produite par le constructeur britannique. Jugez plutôt : la Wraith sera mue par un V12 biturbo de 6.6 litres. Ce bloc activera pas moins de 624ch (contre 570 auparavant), de quoi faire vrombir le véhicule et abattre le 0 à 100km/h en 4,2 secondes. Pas si mal pour un véhicule affichant un poids de 2,3 tonnes sur la balances (2 300kg). Le tout est combiné à une boîte automatique de 8 rapports. Petit plus, le système GPS du véhicule la localise à tout moment et donne des informations à la transmission pour qu'elle anticipe les montées et descente de rapport selon le profil de la route. Une innovation qui joue forcément sur la fluidité de cette boîte et qui transforme encore un peu plus la Wraith en un navire amiral. 

La commercialisation de la Rolls-Royce Wraith s'effectuera à la fin de l'année. Rolls-Royce a d'ores et déjà annoncé que le tarif du modèle devrait se situer autour de la barre des 250 000 euros en Europe. Un prix auquel il faudra ajouter un malus de 6 000 euros, la faute à des émissions de CO2 chiffrés à 327g/km parcouru. Mais quand on aime… 


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *