Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Salon de Los Angeles 2010 : Chevrolet Camaro Cabriolet

La Chevrolet Camaro, vedette de sa catégorie, franchit une nouvelle étape avec la présentation en première mondiale de la Camaro Cabriolet au Salon international de l’automobile de Los Angeles. La production du nouveau cabriolet commencera en janvier et sa commercialisation interviendra en février en Amérique du Nord. Les fans européens de la Camaro verront la Camaro arriver au sein d’un réseau de distributeurs Chevrolet européens sélectionnés au mois de septembre prochain.

La Camaro est devenue le numéro un des ventes de sa catégorie aux Etats-Unis avec la version coupé lancée au printemps 2009. Le droit d’acheter un des premiers cabriolets a été récemment adjugé aux enchères chez Barrett-Jackson pour 205 000 $, au profit d’oeuvres de bienfaisance. Les cabriolets Camaro Edition Neiman Marcus, une série de 100 véhicules exclusifs avec des éléments spécifiques et affichés 75 000 $, ont étés tous vendus en seulement trois minutes. La Camaro a été pensée et développée en intégrant une version cabriolet, ce qui signifie qu’il est possible à son bord de jouir du plaisir de la conduite à ciel ouvert tout en bénéficiant de la qualité de comportement offerte par un coupé. Des renforts stratégiques améliorent une structure de caisse déjà rigide. Preuve de la rigidité du cabriolet Camaro : les réglages de suspensions. Ou plutôt, l’absence de modifications des réglages entre les modèles cabriolet et coupé. Le résultat est un cabriolet qui conserve quasiment toutes les qualités d’accélération, de tenue de route et de performances du coupé Camaro.

Des renforts structuraux de sécurité ont été ajoutés, pour améliorer le comportement en bruits et vibrations, tout en contribuant également à l’élimination des tremblements de la cloison moteur et de la direction. Ainsi a été placé un tube hydroformé à l’intérieur des montants de la baie de pare-brise, une traverse interne de renfort en haut du cadre du pare-brise, un renfort de pied de porte avant au niveau des charnières et des renforts dans les bas de caisse.

Dès le début, les designers et les ingénieurs ont cherché à éliminer l’allure typique du cabriolet avec ses grosses nervures qui supportent la capote. Et ils ont réussi. Ils ont utilisé des articulations en composite qu’ils ont préféré à l’aluminium. Ils ont aussi fait descendre la toile de la capote sous la ceinture de caisse et modifié la façon de coudre la capote. Il en résulte une capote qui a un aspect tendu, régulier et parfaitement ajusté, proche de la fluidité de la ligne de toit du coupé. La capote électrique se replie en environ 20 secondes. Elle est construite en partenariat avec le même fabricant que la capote de la Corvette cabriolet, et bénéficie d’un fonctionnement similaire. Elle se plie donc en « Z » et se manie avec une poignée unique et commode située au centre de la traverse supérieure du pare-brise. Une fois que le loquet est en position ouverte, il suffit d’appuyer sur une touche pour abaisser les vitres et actionner la capote.

La capote est réalisée dans une toile épaisse et durable et dispose d’un isolant acoustique qui permet une conduite aussi silencieuse capote en place que dans le coupé. Elle est également équipée d’une lunette arrière dégivrante en verre.



Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *