Bienvenue sur le Guide Comparateur Auto
Echanger Comparaison

Léa Picosson

Volvo persiste et signe avec le nouveau V70

Volvo lancera en août le nouveau break V70. Pour perpétuer sa position dominante dans ce segment, la marque suédoise fera conjuguer à cette nouvelle mouture dynamisme, luxe et grande habitabilité.

S’il est une marque emblématique des breaks, c’est bien Volvo. L’image de la marque nordique, traditionnellement typée « sécuritaire », sied à merveille à ce type de carrosserie à vocation familiale qu’est le break, et la production de Volvo dans ce domaine a toujours été reconnue pour sa fiabilité et son caractère pratique. Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser des breaks estampillés Volvo lourdement kilométrés et faire office de véritables bêtes de somme, que ce soit pour transporter les familles nombreuses ou faire les marchés, si bien que leur caractère placide, au bénéfice de la sécurité, a souvent été source de railleries. Mais les narquois vont devoir se raviser, car le nouveau V70 a pour ambition de changer la donne.

Dynamisme, luxe et charge utile.

« Le segment du grand break a toujours été notre spécialité, depuis le jour où nous l’avons inventé, dans les années 50. Nos concurrents doivent se faire à l’idée que nous resterons les numéros un sur ce terrain pour encore longtemps ! À bord du tout nouveau V70, les passagers arrière voyagent en première classe, tout comme les bagages ! », déclare Fredrik Arp, président-directeur général de Volvo Cars, au sujet du futur V70 qui arrivera dans les concessions dés le mois d’août. Tout est dit, et les concurrents sont au parfum : le futur V70 fera la part belle au confort et au luxe tout en préservant la charge utile.

D’un point de vue esthétique, ce V70 laisse le caractère pataud de l’ancienne génération pour des lignes devenues dynamiques et élancées, notamment au niveau de la face avant, plus fine et adoucie avec des phares aux extrémités effilées et voire sportive grâce à une calandre en nid d’abeille. Le profil du V70 se veut également plus dynamique grâce aux montants noirs effaçant la séparation entre les différentes vitres.

Évidemment, c’est à l’arrière que se trouve le principal point d’attrait du V70 avec un hayon particulièrement travaillé pour offrir à la fois raffinement et aspects pratiques. Ainsi, le nouveau hayon, dont la vitre descendant très bas devrait offrir une excellente rétrovision, inclut les feux arrière dans sa partie supérieure lorsque celle-ci se lève afin de permettre une plus grande ouverture. L’espace derrière le hayon devient ainsi plus large et plus facile à charger, et les feux de position fixés à la carrosserie jouent également un rôle de feux stop lorsque le hayon reste partiellement ouvert en cas de chargement important. Esthétiquement, impossible de rater le lien de parenté avec la nouvelle Vovo C30, et malgré le dessin très droit de cette partie arrière qui favorise ainsi le volume de chargement, l’aspect général demeure élégant et dynamique.

Passagers et bagages en première classe.

L’intérieur du V70 est à l’image de la marque : sobre et sans chichis, mais élégant et fonctionnel avec une console centrale ultramince et une habitabilité poussée. On trouve ainsi tout un arsenal d’équipements fonctionnels avec entre autres une banquette arrière 40/20/40, un hayon électrique, un plancher de chargement coulissant et un espace de rangement sous le coffre d’une contenance de 60 l.

Le nouveau Volvo V70 est à la fois plus spacieux et plus confortable que son prédécesseur. La distance entre les sièges avant et arrière a ainsi été augmentée de 21 mm, l’espace pour les jambes à l’arrière de 48 mm et l’espace à hauteur de genoux de 21 mm, et la largeur à hauteur d’épaules a été augmentée de 30 mm. Les enfants bénéficient pour leur part de coussins rehausseurs intégrés aux sièges arrières. En terme de confort pur, on trouvera des sièges avant à l’ergonomie poussée et disposant en option d’une climatisation interne permettant la ventilation ou le chauffage. Tous les réglages des équipements de confort seront centralisés via le système d’information de la voiture, qui gère notamment les sièges, les rétroviseurs, le dégivrage automatique du pare-brise arrière, la climatisation, le système audio, la navigation et certaines caractéristiques de conduite.

Toujours sécuritaire.

Au niveau des aides à la conduite, on trouvera un radar anti-collision avec aide au freinage et allumage des feux de stop d’urgence, un régulateur de vitesse adaptatif (Adaptive Cruise Control), ainsi que le système BLIS (Blind Spot Information System) et le système IDIS (Intelligent Driver Information System). À l’aide de caméras logées dans les rétroviseurs, le système BLIS détecte la présence d’un véhicule dans l’angle mort arrière de la voiture. Si un véhicule est détecté, un voyant s’allume sur le rétroviseur du côté concerné pour avertir le conducteur et lui permettre réagir.

Le système IDIS permet quant à lui, dans un contexte de conduite difficile, d’éviter au conducteur de se laisser distraire par des informations inutiles. En contrôlant continuellement certains paramètres de la voiture, tels que les mouvements du volant et de la pédale de l’accélérateur, l’usage des feux de direction et le freinage, IDIS évalue la complexité de la situation et bloque si besoin est toute information ne se rapportant pas à la sécurité comme la réception d’appels téléphoniques ou de messages SMS.

De nombreux moteurs dés le lancement.

Les premiers acheteurs du V70 auront le choix parmi une palette de motorisations particulièrement fournie. Trois moteurs essence : un 6 cylindres T6 3.0 l turbo de 285 ch, un autre 6 cylindres, atmosphérique cette fois, de 3.2 l et proposant 238 ch, et un 2.5 l 5 cylindres de 200 ch. L’offre diesel sera constituée par un 5 cylindres D5 de 185 ch, et un autre 5 cylindres de 2.4 l délivrant 163 ch.

Au cours de 2007, la gamme de moteurs sera étoffée et les puissances iront de 136 ch à 285 ch et une option FlexiFuel de 145 ch fera son apparition. Tous les moteurs cinq et six cylindres pourront être associés à une boîte automatique et séquentielle à six vitesses Geartronic. Sur la version équipée du moteur T6, la plus sportive, cette boîte inclura un mode « sport » qui autorise des changements de vitesse plus rapides.

Volvo ambitionne d’écouler 75 000 exemplaires du V70 dès la première année, principalement en Suède. Nul doute que ce break trouvera son marché plus bas en Europe, mais il devra pour cela affronter une concurrence allemande déjà affûtée, et compter avec l’attrait suscité par les SUV : à voir en août prochain.


Post navigation


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *